Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Emmanuel Macron à Strasbourg : les cheminots interdits de manifester

lundi 16 avril 2018 à 17:19 Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Le préfet du Bas-Rhin interdit aux cheminots de manifester mardi 17 avril à Strasbourg devant le Parlement européen. A l'occasion de la venue d'Emmanuel Macron, les syndicats voulaient protester contre la réforme ferroviaire.

En février 2014, des cheminots de toute l'Europe avaient manifesté devant le Parlement européen à Strasbourg contre la libéralisation du rail.
En février 2014, des cheminots de toute l'Europe avaient manifesté devant le Parlement européen à Strasbourg contre la libéralisation du rail. © Maxppp - Dominique Gutekunst

Strasbourg, France

A l'occasion de la venue d'Emmanuel Macron à Strasbourg mardi 17 avril, les cheminots de la région de Strasbourg avaient prévu de manifester devant le Parlement européen le matin contre le projet de loi de réforme ferroviaire.

La CGT, FO, SUD Rail et Solidaires avaient déposé une demande d'autorisation de manifester auprès de la préfecture. Le préfet du Bas-Rhin interdit ce lundi soir la manifestation par un arrêté.

Risque de trouble à l'ordre public

Il estime notamment que "la mobilisation des forces de sécurité n'est pas suffisante pour assurer concomitamment à la visite du président de la République d'autres événements importants", que "des risques de trouble à l'ordre public sont susceptibles de se produire".

"Voilà l’expression, la démocratie en Macronie !!" commente dans un communiqué le syndicat Sud Rail.