Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : reconfinement en France à partir de vendredi, jusqu'au 1er décembre

Toyota : 300 millions d'euros d'investissements et 700 emplois pour l'usine d'Onnaing, dans le Nord

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Nord, France Bleu
Onnaing, France

A l'occasion de la visite d'Emmanuel Macron chez Toyota dans le Nord ce lundi, la direction de la firme japonaise confirme son intention d'investir 300 millions d'euros dans son usine d'Onnaing près de Valenciennes et 100 millions pour la formation et de créer 700 emplois en deux temps.

À Onnaing, près de Valenciennes, Emmanuel Macron visite l'usine Toyota ce lundi.
À Onnaing, près de Valenciennes, Emmanuel Macron visite l'usine Toyota ce lundi. - Radio France / Maxppp

Emmanuel Macron visite l'usine Toyota d'Onnaing, près de Valenciennes (Nord) ce lundi. A cette occasion, la direction de la firme japonaise annonce un investissement total de "400 millions d'euros" dont 100 millions pour la formation et la création de "300 CDI dans un premier temps", "et dans un deuxième temps, en 2020, 400 emplois supplémentaires", sur le site d'Onnaing dans le Nord.  Il s'agit en fait de transformer les contrats d'intérimaires qui ont travailler au moins 30 mois sur le site en CDI.

Les 300 millions d'investissements seront utilisés pour moderniser l'usine, et accompagner l'arrivée possible d'ici 2020 d'un deuxième véhicule en plus de la Yaris, ce qui permettrait au site de produire 300 000 voitures par an contre 230 000 aujourd'hui. Mais pour le moment la maison mère au Japon n'a toujours pas donné son aval.

La première vague de 300 créations d'emplois n'est pas une surprise pour les salariés qui étaient déjà informés depuis juillet dernier. En échange de ces embauches et des investissements, ils ont accepté une modularité du temps de travail. Ces 700 embauches au total sont vraiment une bonne nouvelle

C'est un investissement pour l'avenir ! pour la pérennité de l'emploi

Réactions de salariés sur les annonces de la direction

Même réaction pour Jean-Louis Borloo, ancien ministre, ancien maire de Valenciennes, l'un des acteurs locaux de l'installation de l'usine Toyota il y a vingt ans : "C'est une joie" assure-t-il ce lundi.

Après ce déplacement dans le Nord, le président de la République réunit 140 PDG des plus grands groupes mondiaux ce lundi soir au château de Versailles. Objectif de l'Elysée : du Nord à Versailles, démontrer que la politique pro-entreprises menée par Emmanuel Macron attire les multinationales et crée des emplois. 

Toyota va investir 300 millions d'euros et créer au total 700 emplois sur le site valenciennois d'Onnaing
Toyota va investir 300 millions d'euros et créer au total 700 emplois sur le site valenciennois d'Onnaing © Radio France - Eric Turpin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess