Économie – Social

Emmanuel Macron promet aux élus terrifortains le soutien de l'Etat sur l'avenir d'Alstom

France Bleu Belfort-Montbéliard mardi 24 mars 2015 à 20:04

General electric Alstom Belfort
General electric Alstom Belfort © Maxppp

Le ministre de l'économie a reçu ce mardi 24 mars une délégation d'élus du Territoire de Belfort. Emmanuel Macron leur a garanti un soutien important de l'Etat en faveur de Belfort comme place forte de l'industrie et d'Alstom.

C'est une délégation d'élus terrifortains plutôt inquiète qui s'est rendue ce mardi 24 mars à Paris pour y rencontrer le ministre de l'économie Emmanuel Macron . La situation d'Asltom transport , menacé par un plan social, et la place de Belfort dans le rachat de la branche énergie d'Alstom par General Electric étaient au coeur de ces inquiétudes. Mais la petite troupe d'élus et parlementaires de tous bords politiques en est ressorti rassurée. Le ministre de l'économie promet en effet un engagement et un soutien fort de l'Etat en faveur d'Alstom et de Belfort comme place industrielle forte.

Emmanuel Macron s'est d'abord engagé à tout faire pour éviter un plan social à Alstom transport... L'Etat promet de renforcer le plan TGV du futur en y investissant de l'argent... Et de faire pression pour obtenir des contrats supplémentaires afin de remplir le carnet de commande...Mais l'Etat va également devenir un actionnaire de référence d'Asltom... Comment ? en prenant 20% du capital ce qui lui permettra de nommer deux administrateur au sein du conseil d'aministration d'Alstom et donc de peser sur la stratégie de l'entreprise.Emmanuel Macron s'est d'abord engagé à tout faire pour éviter un plan social à Alstom transport . L'Etat promet de renforcer le plan TGV du futur en y investissant de l'argen et de faire pression pour obtenir des contrats supplémentaires afin de remplir le carnet de commande.Mais l'Etat va également devenir un actionnaire de référence d'Asltom. Pour cela, il s'engage à acquérir 20% du capital de l'entreprise ce qui lui permettra de nommer deux administrateur au sein du conseil d'aministration d'Alstom... et donc de peser pleinement sur la stratégie de l'entreprise . Sans oublier qu'Alstom verra arriver à sa tête un nouveau PDG en remplacement de Patrick Kron.

 

Un siège mondial de GE à Belfort

 

L'autre dossier suscitant bon nombre d'interrogations est le rachat de la branche énergie d'Alstom par l'américain General Electric . Là encore, l'Etat promet de faire pression sur les dirigeants de GE, notamment auprès de son patron Jeff Immelt pour que GE implante à Belfort un siège et centre de décision mondial sur les branches nucléaire et vapeur (Nuclear and french steam). De quoidopper l'activité belfortaine et l'emploi local. La mairie de Beflort se dit d'ailleurs prête dès maintenant à lancer les travaux de construction des bâtiments.

Enfin l'Etat et les élus espèrent obtenir de GE l'implantation d'un projet de recherche et développement à Belfort. Il concerne une technologie (dite des matériaux composites à matrice céramique) utilisé dans la branche aviation de GE mais applicable pour les centrales électriques. Belfort propose des laboratoires et son savoir faire avec l'UTBM pour accueillir ce projet.

Le ministre de l'économie a également fait savoir qu'il se rendra à Belfort fin avril - début mai en compagnie du PDG de GE Jeff Immelt. Il espère alors pouvoir annoncer des avancées concrètes aux salariés.