Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Emmanuel Macron veut baisser "drastiquement" le coût du permis de conduire

vendredi 9 novembre 2018 à 11:28 Par Faustine Mauerhan, France Bleu

Le président de la République l’annonce ce vendredi matin, il vaut créer un permis de conduite moins cher. Emmanuel Macron explique aussi vouloir "aider à l’acquisition du premier véhicule".

Emmanuel Macron annonce vouloir baisser le coût du permis de conduire.
Emmanuel Macron annonce vouloir baisser le coût du permis de conduire. © Maxppp -

Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé ce vendredi matin son intention de "drastiquement" baisser le coût du permis de conduire. En déplacement dans le Nord de la France pour le centenaire de l’Armistice, le chef de l’État  a expliqué que le gouvernement va "drastiquement baisser le coût du permis de conduire et _accompagner les jeunes_, en particulier les jeunes qui entrent dans l'emploi, à l'acquérir plus vite et à moindre coût". 

Aider à l'acquisition du premier véhicule

Emmanuel Macron voudrait aussi "intégrer" le code de la route "à la partie scolaire de manière systématique", a-t-il encore précisé pendant la visite dans centre social de Lens. "On ne peut pas avoir l’obtention du permis qui dure des mois et qui coûte 1.500 ou 1.800 euros." Il annonce également vouloir "aider à l’acquisition du premier véhicule". 

Le détail sera précisé lors de la présentation de la stratégie mobilité, d’ici la fin de l’année, précise la présidence. Actuellement examiné par le Conseil d'État, le projet de loi devrait être présenté "fin novembre" au Conseil des ministres, avait indiqué le 26 octobre la ministre des Transports, Elisabeth Borne. Ce projet a été régulièrement invoqué ces dernières semaines par Édouard Philippe lors des multiples interrogations de l'opposition sur la hausse des prix des carburants. Mais la question du coût du permis de conduire n'avait pour l'instant pas été mise dans le débat.