Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Emmaüs Loiret rouvre sa boutique solidaire ce jeudi après-midi : "C'est un vrai soulagement"

-
Par , France Bleu Orléans

Contrairement aux deux premiers confinements, Emmaüs a obtenu une dérogation pour rouvrir ses boutiques solidaires : ce sera chose faite ce jeudi après-midi à Ormes, dans le Loiret. Un besoin vital pour les 80 compagnons de la communauté.

La communauté d'Emmaüs à Ormes compte actuellement 80 compagnons
La communauté d'Emmaüs à Ormes compte actuellement 80 compagnons © Radio France - François Guéroult

A Ormes, la boutique solidaire d'Emmaüs Loiret rouvre au public ce jeudi après-midi. Elle était fermée depuis le 3 avril, mais contrairement aux deux précédents confinements, l'association a obtenu une dérogation pour pouvoir accueillir de nouveau des clients. Entretien avec Thierry Soman, le responsable de la communauté d'Emmaüs à Ormes.

On peut dire que vous attendiez cette réouverture avec impatience ?

Oui, c'est pour nous un vrai soulagement. Il faut savoir qu'Emmaüs ne reçoit aucune aide publique, et nous le revendiquons parce que nous voulons vivre du fruit de notre travail, la dignité des compagnons en dépend. Mais du coup, la fermeture de la boutique solidaire nous pénalise terriblement, puisque c'est notre seule source de revenu ! Un mois de fermeture, c'est environ 150 000 euros de manque à gagner. Or il y a évidemment des coûts incompressibles, ne serait-ce que pour les frais de nourriture, de chauffage, etc, pour les 80 compagnons qui vivent ici à Ormes. 

Et depuis le début de la crise sanitaire, vous avez subi plusieurs fermetures...

Lors du premier confinement l'an passé, nous n'avions pu rouvrir que le 12 mai. En octobre, nous avons dû fermer quinze jours en raison d'un cas de Covid-19 au sein de l'équipe, et le deuxième confinement a commencé une semaine plus tard ! A cela s'ajoute le fait que nous n'avons pas pu organiser nos traditionnelles grandes ventes du printemps et de l'hiver, en juin et en décembre, qui attirent 8 000 personnes sur un week-end. Nous estimons l'an passé nos pertes à 450 000 euros, et nous ne sommes pas éligibles au fonds de solidarité dont bénéficient les entreprises et les commerces.

Thierry Soman, le responsable de la communauté Emmaüs à Ormes
Thierry Soman, le responsable de la communauté Emmaüs à Ormes © Radio France - François Guéroult

Il y a donc urgence à rouvrir cette boutique solidaire.

Oui, car au-delà de l'aspect financier, il y a l'aspect humain. Nous avons besoin du contact des autres, et c'est même notre devoir d'aller à la rencontre des gens, notamment ceux qui sont le plus en difficulté, surtout en cette période compliquée, c'est dans l'ADN de la communauté. Nous recevons énormément de coups de fil pour savoir si nous sommes ouverts, des personnes de tout âge qui savent qu'elles peuvent se procurer chez nous des objets, des meubles, des vêtements, des biens culturels à moindre prix.

L'impact de la crise sanitaire vous oblige-t-il à revoir certains projets ?

Nous avons en fait deux gros projets qui nécessitent de gros investissements. Le premier est totalement à l'arrêt : il consiste à réhabiliter nos structures d'hébergement pour les compagnons à Ormes, c'est un dossier très lourd de démolition/reconstruction qui nécessite 5 millions d'euros, il y aura pour le coup une part de financement public au titre du logement social mais la prudence nous a contraints à remettre ce projet à plus tard. En revanche, nous avons pu terminer le chantier d'un deuxième site Emmaüs pour le Sud d'Orléans, qui sera situé à la Source, avec là aussi une boutique solidaire. L'inauguration était prévue hier (14 avril), elle a été repoussée à la mi-mai. 

La boutique d'Emmaüs à Ormes est ouverte le mardi et le jeudi, de 14h à 17h30 ; le samedi de 9h30 à 12h et de 14h à 17h30 ; le premier dimanche du mois de 14h à 17h30. La réception et les ramassages des dons des particuliers ont également repris cette semaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess