Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Emploi : indemniser les employés qui démissionnent est une bonne idée selon la patronne du Medef en Sarthe

-
Par , France Bleu Maine

C'était l'une des promesses du candidat Emmanuel Macron; indemniser les salariés démissionnaires. Ceux qui quittent leur CDI volontairement. Ils auront droit à l'assurance chômage à partir du 1er novembre mais attention sous condition. C'est une bonne chose pour le Medef de la Sarthe

Les salariés qui démissionnent pourront bientôt bénéficier de l'assurance chômage mais sous certaines conditions
Les salariés qui démissionnent pourront bientôt bénéficier de l'assurance chômage mais sous certaines conditions © Maxppp - PHOTOPQR/LE TELEGRAMME ; PHOTO NICOLAS CREACH / LE TELEGRAMME.

Le Mans, France

D'abord il faudra travailler au moins 5 ans sans interruption et il faudra justifier d’un projet de reconversion professionnelle avant même de démissionner. "C'est plutôt encourageant pour les salariés comme pour les entreprises" estime Karel Henry, la présidente du Medef de la Sarthe qui compte 1200 adhérents. "On entend des personnes qui ont des projets pour entreprendre donc cela leur donne une certaine garantie". Mais les démissionnaires devront aussi rendre des comptes pour bénéficier de l'assurance chômage. " Ils devront démontrer la faisabilité de leur projet, donc c'est une séparation plutôt positive puisque c'est pour, derrière, développer de l'emploi".    

Pour Karel Henry, la patronne du MEDEF de la Sarthe, l'octroi de l'assurance chômage pour les démissionnaires est une bonne chose.

Cherche employés désespérément

Selon Karel Henry, de nombreuses entreprises sarthoises sont confrontées à des problèmes de recrutement. "Que ce soit dans les transports, l'industrie ou les services, je ne connais pas un dirigeant qui ne me dise pas qu'il est aujourd'hui confronté à des problèmes de recrutement". La faute selon la patronne, à un manque de mobilité des salariés et à un manque de cohérence entre la formation mise en place et les emplois à pourvoir. " Le développement de l'apprentissage est une des solutions pour régler le problème même si elle n'est pas encore suffisante pour répondre à toutes les demandes surtout si on met en parallèle le taux de chômage sur le département" soit 8.2% de la population active au 2e trimestre 2019 ce qui fait de la Sarthe le moins bon élève de la région Pays de la Loire.

Pour Karel Henry, la patronne du MEDEF de la Sarthe, de nombreuses entreprises sarthoises connaissent des problèmes de recrutement

La liquidation d'Arjowiggins, c'est choquant - Karel Henry, présidente du Medef Sarthe 

Karel Henry est aussi revenu sur la liquidation judiciaire de la papeterie d'Arjowiggins à Bessé-sur Braye et Saint-Mars-La-Brière. Le groupe Sequana, ancien propriétaire de la papeterie, a reçu le soutien financier de la Banque Publique d'Investissement. "C'est plus que choquant" dit Karel Henry, " Dès l'instant où l'on reçoit des aides , c'est pour maintenir de l'emploi, donc oui c'est choquant". Près de 700 personnes ont perdu leur travail après la liquidation en mars de la papeterie. 

Pour Karel Henry, la patronne du MEDEF de la Sarthe, il faut sanctionner les entreprises qui bénéficient d'aides publiques et ne respectent pas leurs engagements

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu