Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Emploi : objectif zéro chomeurs longue durée dans le Roannais

mardi 12 mars 2019 à 15:48 Par David Valverde, France Bleu Saint-Étienne Loire

Une entreprise un peu particulière est en train de voir le jour. Une EBE, une entreprise à but d'emploi. L'objectif est de créer une société qui embauchera uniquement des chômeurs de longue durée pour proposer des services dans leurs quartier, à savoir Bourgogne et le Coteau.

Une réunion de travail s'est tenue ce mardi 12 mars à Roanne.
Une réunion de travail s'est tenue ce mardi 12 mars à Roanne. © Radio France - DV

Roanne, France

C'est Roannais Agglomération qui porte ce projet qui s'inscrit dans l'opération "Territoire Zéro chômeur de longue durée" qui est testé dans 10 zones françaises et qui devrait s'étendre dans les prochains mois une fois qu'une loi sera votée en ce sens, peut-être d'ici la fin de l'année. Pas loin de 70 emplois devraient être créés dans le Roannais, à attribuer parmi les 360 chômeurs longues durées qui ont été ciblés dans les secteurs visés. 

"Utile pour reprendre confiance"

Un projet qui, sans être une solution miracle, doit permettre à des demandeurs d'emploi comme Patrice de remettre le pied à l'étrier. Il est au chômage depuis 4 ans car ce plâtrier/peintre ne trouve pas de poste qui lui permettrait de s'occuper également de son fils dont il a la garde seul et qui a des problèmes de santé : "C'est utile pour raccrocher les wagons, pour reprendre confiance. Pour que des futurs employeurs ne se disent pas que ça fait 6 mois, un an trois ans que le candidat profite du système. Quand on postule en tant que parent isolé, c'est comme une mère célibataire. On craint que notre enfant tombe malade et qu'il n'y ait plus personne. C'est une spirale. Au lieu de monter, on descend petit à petit et après c'est un enchaînement." 

Un projet vraiment local

Il repose sur une vraie prise de conscience du territoire et qui ne peut fonctionner qu'avec des partenaires locaux qui jouent le jeu rappelle Jean-Philippe Prouvé, le directeur d'Aria, le groupement solidaire qui porte le projet avec l’agglomération roannaise : "Si le territoire ne s'en empare pas, personne ne l'oblige. C'est expérimental, pas obligatoire. Ce n'est pas un seul acteur qui va décider du projet. Il y a le monde économique, les collectivités territoriales, les associations, les demandeurs d'emploi. On crée une entreprise avec de multiples activités, sur des CDI et en axant sur le fait que des activités utiles au territoire ne sont pas pourvues".