Économie – Social

Emplois francs : des quartiers franciliens retenus pour l'expérimentation lancée le 1er janvier 2018

Par Martine Bréson, France Bleu Paris mardi 14 novembre 2017 à 15:11

Le dispositif pour des emplois francs expérimenté en Ile-de-France
Le dispositif pour des emplois francs expérimenté en Ile-de-France © Maxppp - Marlene Awaad

Emmanuel Macron a annoncé mardi à Tourcoing une expérimentation des emplois francs "dès le 1er janvier 2018". En Ile-de-France, cela concerne des quartiers de Seine-Saint-Denis, de l'agglomération de Cergy, celle de Val-de-France (Val-d'Oise) et du territoire Grand Paris Sud avec Grigny et Evry.

L'expérimentation des emplois francs dans les quartiers populaires débutera le 1er janvier 2018. Le président Macron, en déplacement à Tourcoing (Hauts-de-France) mardi, a fait des annonces pour l'emploi et il a dévoilé une série de mesures en faveurs des habitants de ces quartiers.

Quels sont les territoires concernés en Ile-de-France ?

L'expérimentation des emplois francs aura lieu dans un premier temps sur une dizaine de territoires. En Ile-de-France, les quartiers "politique de la ville" de Seine-Saint-Denis, de l'agglomération de Val-de-France dans le Val-d'Oise, du territoire Grand Paris Sud qui englobe Grigny et Evry, de l'agglomération de Cergy, ont été retenus pour le test avec Angers, Marseille, Tourcoing et Roubaix. L'Elysée promet 10.000 emplois francs.

Quel est le dispositif proposé ?

Le dispositif concernera les entreprises qui embauchent dans les quartiers "politique de la ville" pour une durée d'au moins deux ans, sans critère d'âge. Ces entreprises recevront une aide "de 5.000 euros par an sur trois ans pour les CDI et 2500 euros par an sur deux ans pour les CDD de plus de six mois", a précisé Emmanuel Macron.

Dans un premier temps, le président a indiqué que des crédits avaient été débloqués pour 25% des quartiers "politique de la ville".

Des mesures pour "aider les personnes à obtenir un emploi stable", dit Emmanuel Macron

Emmanuel Macron indique dans son discours que les emplois francs sont "le pendant indispensable à la lutte contre les discriminations. Ça veut dire quand une entreprise prend en CDD pendant plus de deux ans ou en CDI une personne qui vient d'un quartier "politique de la ville" et qui cherche un emploi, on encourage l'entreprise. Ce n'est donc pas une politique qui consiste à dire on aide simplement l'endroit, non on aide les personnes et on les aide pour être mobiles pour aller réussir dans leur quartier ou ailleurs mais accéder à un emploi stable".