Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Alsace, des producteurs locaux dénoncent l'annulation de marchés à cause du pass sanitaire

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Après une année de crise sanitaire, certains producteurs locaux pourraient ne pas se relever alors que plusieurs marchés d'été sont menacés par les nouvelles règles en vigueur.

Le parc Lefébure à Orbey, où devait se tenir le marché "Saveurs d'en haut" ce mercredi
Le parc Lefébure à Orbey, où devait se tenir le marché "Saveurs d'en haut" ce mercredi - Stéphane Musial

À peine 24 heures après la mise en place du pass sanitaire élargi, plusieurs producteurs locaux alsaciens montent au créneau. Ce mercredi 21 juillet, c'est le marché "Saveurs d'en haut" d'Orbey qui a dû être annulé en raison de règles sanitaires trop strictes. Des annulations en cascade se profilent et certains craignent pour leur survie. 

"Trop de pression"

Stéphane Musial, producteur d'escargots et de Morilles à Lapoutroie est l'organisateur du marché "Saveurs d'en haut" à Orbey. Il résume la situation : "La préfecture (du Haut-Rhin) a demandé aux maires de quadriller les marchés, de faire une seule entrée avec une personne qui contrôle les pass sanitaires et une seule sortie avec une autre personne qui s'assure que personne ne rentre." 

Le producteur a donc annulé le marché à contrecœur ce 21 juillet : "Matériellement déjà c'est très compliqué et puis les maires ne veulent pas prendre cette responsabilité parce que pénalement ils sont responsables en cas de cluster." Pour Stéphane Musial, c'est 40% de son chiffre d'affaires qui est menacé, entre ce marché d'été et les autres de la région.

Une année déjà très compliquée

"Nous avons du mal à nous relever" poursuit-il, "pendant un an on a déjà perdu la moitié de notre chiffre d'affaires avec la fermeture des restaurants. Et là, les annulations vont continuer, le problème se pose partout.'" Au Bonhomme mais aussi à Sainte-Croix-aux-Mines, les marchés d'été seraient menacés. 

Autre producteur du coin, Jérôme Schwartz, gérant de la Brasserie du Vignoble à Riquewhir, entend se battre pour que certains marchés puissent se tenir, mais il y aura un autre problème : "C'est la réaction des gens, qui ne voudront pas forcément se faire contrôler. On va se retrouver avec du personnel en plus, du travail en plus et des gens en moins parce que, à quoi bon faire un test PCR pour faire le marché?"

Des producteurs qui ne comprennent pas pourquoi les anciennes règles, déjà très strictes pour des évènements en plein air, ne peuvent pas continuer à s'appliquer. Ils ont alerté le député (LR) de la deuxième circonscription du Haut-Rhin, Jacques Cattin, qui entend faire remonter le problème à l'Assemblée Nationale. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess