Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

En Berry, la menace réelle de fermeture de centres de vacances

-
Par , France Bleu Berry

Le tourisme social et solidaire est frappé de plein fouet par la crise actuelle. En Berry, ce sont 150 emplois qui sont directement concernés dans les centres de vacances. Les pertes financières depuis le début de la crise sont conséquentes.

Le tourisme social et solidaire est en difficulté en Berry (photo d'illustration)
Le tourisme social et solidaire est en difficulté en Berry (photo d'illustration) © Radio France - Louis de Bergevin

C'est un tourisme qui s'adresse aux groupes et aux établissements scolaires en priorité. Avec des prix attractifs "30 à 40% moins chers qu'en hôtellerie classique" pour permettre au plus grand nombre de profiter de vacances. Le tourisme social et solidaire a tout pour séduire. Et pourtant, il subit les effets de la crise économique. "La saison touristique a été plutôt bonne cet été. Mais pas pour le tourisme social et solidaire", indique Pierre-Charles Harry, président de l'Union nationale des associations de tourisme (Unat) en Centre-Val de Loire. "Il y a eu un fort impact. Les colonies, les vacances pour personnes handicapées, les groupes sportifs, les groupes seniors : il y a eu une forte diminution voire une annulation totale des réservations. Et en septembre, on s'est aperçu que ça n'avait pas été reporté", ajoute-t-il sur France Bleu Berry.

ÉCOUTEZ - Pierre-Charles Harry, président de l'Unat en Centre-Val de Loire

Annulations en série des groupes scolaires

Au mois de septembre, les groupes scolaires sont censés prendre le relais. Mais la situation est là aussi inquiétante. L'activité est au ralenti en raison de la crise sanitaire et de la progression de l'épidémie de Covid-19. "Les classes de découverte n'ont pas repris du tout, en dépit des directives gouvernementales qui laissaient libre ces sorties. Il y a eu un frein par les professeurs ou les conseillers pédagogiques essentiellement. Ils ont été beaucoup plus que prudents. On va vers une réduction totale des groupes dans des centres qui ne vivent que de ça", alerte Pierre-Charles Harry.

Les pertes financières sont conséquentes. "En général, les structures nous parlent de centaines de milliers d'euros. À Graçay, dans le Cher, au centre des Grands Moulins, c'est près de 200 000 euros de pertes de chiffre d'affaires", souligne le président de l'Unat Centre-Val de Loire. En Berry, le tourisme social et solidaire représente 154 emplois avec des pertes globales de plus de 9 millions d'euros. "Il y a certains acteurs qui se posent la question de savoir s'ils ne vont pas être obligés de mettre la clé sous la porte. Si la reprise en 2021 ne se fait pas, ça va être compliqué de ne pas aller vers des licenciements. Mais nous faisons partie de ceux qui sont protégés par les mesures d'activité partielle", conclut Pierre-Charles Harry.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess