Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

"En bloquant le port de Cherbourg, les gilets jaunes ne touchent pas Macron"

vendredi 30 novembre 2018 à 9:02 Par Anthony Raimbault, France Bleu Cotentin

Après une nouvelle mobilisation des gilets jaunes jeudi soir à l'entrée de la gare maritime, le président de la SASP Port de Cherbourg lance un appel à l'arrêt des blocages. Les conséquences économiques se font déjà sentir selon lui.

Le patron du port de Cherbourg Dominique Louzeau appelle les gilets jaunes à stopper les blocages de la gare maritime
Le patron du port de Cherbourg Dominique Louzeau appelle les gilets jaunes à stopper les blocages de la gare maritime © Radio France - Anthony Raimbault

La gare maritime de Cherbourg est devenue un symbole de résistance pour les les gilets jaunes. A nouveau mobilisés hier, ils ont bloqué l'embarquement des camions à bord du ferry. Les forces de l'ordre sont intervenus dans le calme. 

Ces rassemblements à répétition inquiètent Dominique Louzeau. Le président de la SAS Port de Cherbourg appelle à l'arrêt des blocages. 

"On redoute un désamour du port de Cherbourg. Les sociétés de ferries ou de transport peuvent partir au Havre ou à Caen. Un certain nombre de poids lourds partent aujourd'hui par ces destinations, où le trafic n'est pas impacté. J'appelle les manifestants à plus de discernement." 

"C'est double peine pour tout le monde"

Pour Dominique Louzeau, les gilets jaunes se trompent de cible en bloquant la gare maritime :

"Ils ne touchent pas l'Etat. Ils touchent les sociétés de transport, les compagnies de ferries et globalement toute la filière Transmanche avec les entreprises et les emplois. Ils ne touchent pas Macron. Je comprends que les gilets jaunes fassent connaitre leurs préoccupations, mais pas en bloquant la gare maritime. C'est double peine pour tout le monde.