Économie – Social

En Bourgogne, ils achètent les fournitures scolaires en groupe : un gain de temps, d'argent et de poids !

Par Marion Bargiacchi, France Bleu Bourgogne lundi 29 août 2016 à 6:00

Acheter les fournitures scolaires, une vraie galère ?
Acheter les fournitures scolaires, une vraie galère ? © Maxppp - Thierry GACHON

La rentrée ça coûte cher, on le sait. Famille de France estime qu'une rentrée pour un enfant en 6ème coûte 190€. Alors, pour réduire les coûts, certaines associations de parents d'élèves ont mis en place des achats de fournitures groupés.

Une liste est dressée et les parents peuvent donner un chèque pour le tout. Ensuite, c'est l'association de parents qui passe la commande et les fournitures sont distribuées à la rentrée.

Une méthode qui permet de réduire les coûts bien sûr, mais pas seulement, en témoigne Dominique Baud, vice-présidente de la FCPE Côte d'Or : "Ça n'est pas seulement une volonté de réduire les coûts même si, quand on fait un achat groupé c'est une évidence que l'on peut négocier certaines choses... Mais c'est avant tout la volonté de réduire le poids du cartable. Ça veut dire, prendre des cahiers 21x29,7 et non pas plus grand, réduire le nombre de pages avec des cahiers de 99 pages. Tout cela se fait avec le corps enseignant pour que tous les élèves, à tous les niveaux aient les mêmes cahiers. On essaie aussi d'une année sur l'autre, de garder les cahiers quand ils ne sont pas finis."

"Ça permet aussi une certaine égalité, c'est à dire que les enfants ont tous le même cahier, ils ne sont pas distinct par une marque différente d'une autre."
Dominique Baud, vice-présidente de la FCPE Côte-d'Or

Fini le casse-tête des courses

Faire des listes groupée permet de payer moins cher mais aussi de perdre moins de temps dans les grandes surfaces . Sur la liste du collège de Brochon, on trouve environ 50 articles pour un prix final de 86€35 (cotisation FCPE comprise). Je suis allée faire les mêmes achats de mon côté dans un supermarché dijonnais. Je me perds entre les tailles des cahiers, le nombre de page, les types de crayons de papier ou encore les pinceaux pour la gouaches (et non pas l'aquarelle)... Bilan : en plus d'avoir passé une heure et demi dans le rayon, ma liste m'est revenu à 35€ plus cher et heureusement... je n'avais pas d'enfant à gérer.

Faire les courses pour la rentrée : une vraie galère !

Partager sur :