Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Bretagne, 500 entreprises sont impactées par le Brexit

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Le Brexit a lieu ce vendredi à minuit : 500 entreprises bretonnes sont concernées.

Brexit (illustration)
Brexit (illustration) © Maxppp - Torsten Sukrow

C'est à minuit ce vendredi, heure française, que le Brexit est officiel. Dans les faits, rien ne va vraiment changer avant plusieurs mois ! Les discussions se poursuivent : "En Bretagne, nous ne savons pas ce que cela va changer pour les _500 entreprises bretonnes concernées_, mais la bonne nouvelle, c’est que nous avons un an pour nous y préparer", détaille Vincent Chamaret, directeur général de Bretagne Commerce International.  "La question, c’est de savoir quels seront les termes des accords qui seront négociés à partir du 25 février."

Pas de révolution à venir dans l'immédiat : "C’est important à rappeler : les seuls changements réels aujourd’hui, ce sont les ressortissants britanniques qui perdent leur possibilité de voter ici en France. Pour le reste, rien ne change pour l’instant."

Un numéro vert pour les entreprises, le 0800 800 106

Les entreprises se sont préparées : "Plus de 800 personnes ont participé en Bretagne à nos réunions sur les conséquences pour l’économie. On va attendre les discussions et refaire des réunions". Pour le moment, le numéro vert est toujours accessible : 0800 800 106.

Les entreprises bretonnes impactées par la chute de la livre sterling

Autre préoccupation, la parité entre l'euro et la livre sterling, qui chute depuis le référendum sur le Brexit en 2016 : "Le cours de la livre sterling s’est effondré", concède Vincent Chamaret. "Cela a démarré il y a deux ans, mais peu à peu, dans l’agroalimentaire, cette baisse du cours a été compensée pour l’économie bretonne par un surstockage des distributeurs du Royaume-Uni, inquiets qu'il n'y ait pas d'accord. À chaque fois qu'il y a eu l'année dernière des cycles de négociations tendues, nous avons constaté que les exportations étaient renforcées dans les produits non-périssables. La baisse de la livre est préjudiciable, car sur des produits à faible marge, il a fallu répartir la marge entre les entreprises bretonnes et le distributeur au Royaume-Uni. "
 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess