Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Cornouaille, une légère baisse d'activité pour les ports de pêche

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Les ports de pêche en Cornouaille ont subi une légère baisse des tonnes de poisson débarquées (-4%). Le port du Guilvinec reste toujours le fer de lance de la pêche dans la région.

Bateau de pêche
Bateau de pêche © Maxppp - Tim Somerset

Les ports de pêche de Cornouaille ont enregistré une activité un peu en deçà des tonnages enregistrés en 2018. Ils ont débarqué 48 788 tonnes de poisson (-4%) pour une valeur totale de 140,9 millions d'euros (-3,7%). La vente a la criée est particulièrement touchée par cette baisse de production (-6,65%). 

Une météo désastreuse

La pêche hauturière (pêche en haute mer) ne se porte pas très bien non plus. En criée, elle enregistre une baisse de 1705 tonnes. De même, les ports de Cornouaille ont perdu trois navires hauturiers pendant l'année. Ce recul de production s'explique aussi à cause des nombreux arrêts techniques qui ont émaillé l'année. Non-négligeable, la météo du dernier trimestre 2019 a été désastreuse. "À la fin de l'été 2019, nous étions très satisfaits mais les derniers mois de l'année ont été catastrophiques pour notre production", avoue Christophe Hamel, le directeur des criées de Cornouaille à la CCI. Le secteur a tout de même enregistré 29 acheteurs supplémentaires (220 acheteurs au total).

Le Guilvinec, 3ème criée de France

Le Guilvinec reste tout de même le fleuron de la pêche en Cornouaille. Son port représente 43% du tonnage dans la région, ce qui fait du Guilvinec la troisième criée de France. Des travaux doivent être engagés pour rénover sa criée ainsi que celle de Concarneau. Le montant de la facture devrait s'élever à plus de 12 millions d'euros. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu