Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Creuse, boulangers cherchent salariés désespérément !

-
Par , France Bleu Creuse

La filière boulangerie-pâtisserie peine à recruter en Creuse. Dix postes sont à pourvoir dans le département, dont la moitié en CDI. Avec ses horaires décalés, ce métier artisanal n'attire pas suffisamment de candidats.

Le Fournil creusois à Guéret cherche un boulanger ou un pâtissier.
Le Fournil creusois à Guéret cherche un boulanger ou un pâtissier. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

Si beaucoup de gens aiment manger du pain et des croissants, qui veut encore les fabriquer ? La filière boulangerie-pâtisserie recrute, et elle a du mal à trouver des candidats. Selon la Confédération nationale, 9.000 postes d'apprentis sont à pourvoir en France. Les patrons peinent aussi à recruter des salariés. En Creuse par exemple, on trouve dix offres sur le site de Pôle emploi, dont la moitié en CDI.

C'est galère, on ne trouve plus d'apprentis motivés

Parmi les 33.000 boulangeries-pâtisseries françaises, 87 sont en Creuse. Beaucoup d'employeurs font face à des difficultés de recrutements, explique Maria Lunaud, responsable des magasins Villechalane à Guéret : "C'est galère, on ne trouve plus d'apprentis motivés. Ils viennent, ils essayent et ils s'en vont. On chauffe le four à bois, mais les gens ne veulent plus travailler comme ça. C'est physique, c'est fatigant." Elle recrute un tourier, chargé de confectionner les pâtes. "On nous a dit que c'était impossible de trouver..."

Métier de passion et de contraintes

A Guéret également, le Fournil creusois cherche un salarié boulanger ou pâtisserie. En attendant, Michel Laloix le patron court dans tous les sens : "J'ai commencé à 1h du matin, et je ne vais pas débaucher avant 15h. On cherche un salarié autonome mais on trouve pas." Son épouse Brigitte complète : "Ce n'est pas qu'on cherche pendant des mois, mais on trouve des gens qui ne restent pas longtemps, qui changent de métier ou de voie."

C'est fatigant, les gens ne veulent plus travailler comme ça

Les horaires décalés font fuir les candidats selon elle : "On travaille de nuit, le week-end et les jours fériés, ce sont des inconvénients pour trouver du personnel qualifié." Malgré cela, ils viennent de recruter un jeune à la vente : Axel, 20 ans, qui travaillait jusque-là dans le BTP : "Plus j'y passe de temps et plus ça me plaît. Mais je ne commence au plus tôt à 7h du matin !"

D'autres métiers artisanaux recrutent

"La boulangerie n'est pas un métier, c'est une vocation", corrige Nelly Aufort, chargée de l'apprentissage à la chambre des métiers et de l'artisanat de la Creuse. "Certaines offres sont restées non pourvues pendant un an en Creuse !" Elle se réjouit que certains jeunes s'accrochent et réussissent : "Au fil des années, ils passent d'apprentis à maîtres d'apprentissage."

La boulangerie n'est pas le seul métier en tension. Dans l'artisanat, les secteurs du BTP, des plombiers-chauffagistes et des couvreurs notamment ont des difficultés à recruter, précise la chambre des métiers de la Creuse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess