Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

En Creuse, plusieurs crèches se mettent en grève ce jeudi

mercredi 27 mars 2019 à 18:33 Par Céline Autin, France Bleu Creuse

Les crèches de Guéret, Saint-Fiel, Aubusson et La Souterraine sont fermées ce jeudi suite à un mouvement de grève. Les personnels se mobilisent contre une future réforme des modes d'accueil qui les verraient accueillir plus d'enfants, dans les mêmes locaux et sans moyens supplémentaires.

Les personnels de plusieurs crèches se mobilisent contre de futures ordonnances sur l'accueil des tout-petits.
Les personnels de plusieurs crèches se mobilisent contre de futures ordonnances sur l'accueil des tout-petits. © Radio France - Céline Autin

Guéret, France

"On ne fera que du gardiennage, pas de la vraie garde !" Au multi-accueil de Guéret (Creuse), Sandrine, auxiliaire puéricultrice, ne retient pas ses mots. Elle se prépare à se mettre en grève le jeudi 28 mars avec tous ses collègues, pour protester contre des ordonnances qui pourraient modifier les conditions d’accueil des tout-petits

Si rien n'est encore formellement décidé, plusieurs orientations inquiètent les personnels et le collectif "Pas de bébé à la consigne", à l'origine de l'appel à manifester avec le syndicat SNUTER-FSU. Tout d'abord, une modification des taux d'encadrement, c'est-à-dire le nombre de personnel à disposition pour s'occuper des enfants : "Aujourd'hui on est une professionnelle pour cinq enfants qui ne marchent pas. Avec la réforme on passerait à une pour cinq enfants en-dessous de 15 mois, et huit enfants au-delà de cet âge." indique Sandrine.  La profession craint aussi la baisse du nombre de personnes qualifiées pour encadrer les enfants. 

Moins d'espace, plus d'enfants à garder : les personnels des crèches n'en veulent pas. - Radio France
Moins d'espace, plus d'enfants à garder : les personnels des crèches n'en veulent pas. © Radio France - Céline Autin

Accueillir plus d'enfants sans changer de locaux : c'est l'autre inquiétude du personnel. "On est actuellement à 7 mètres carrés pour un enfant, et il est question de réduire cet espace à 5 mètres carrés. Ça n'est pas envisageable, _on ne peut pas entasser des enfants dans une même pièce : c'est du gardiennage, pas de la garde !_"

Aujourd'hui on peut faire des choses variées, parce qu'on a un nombre d'enfants convenables et suffisamment d'espace. Sandrine, auxiliaire puéricultrice.

Pour les personnels en grève, la future réforme répond mal aux besoins de garde croissants des parents  : "C'est l'avenir de leurs enfants qui est en jeu et qui est aussi entre nos mains ! Ils nous comprennent et nous allons les sensibiliser avec notre mouvement" souligne Sandrine.

En Creuse, les crèches de Guéret, de Saint-Fiel et d'Aubusson sont fermées toute la journée du 28 mars. Une grande partie des personnels de la crèche de La Souterraine suivent aussi le mouvement.