Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

En deux ans, la production de bière a doublé dans l'Yonne

jeudi 2 août 2018 à 18:05 Par Renaud Candelier, France Bleu Auxerre

En 2018, les six brasseries de l'Yonne devraient produire 1,6 millions de litres de bière. C'est deux fois la quantité produite en 2016. Il faut dire que plusieurs d'entre elles ont fortement investi dans leur outil de production l'année dernière.

Eric Poirier emploie treize personnes à la brasserie Larché à Sens (Yonne)
Eric Poirier emploie treize personnes à la brasserie Larché à Sens (Yonne) © Radio France - Renaud Candelier

Yonne, France

Ce vendredi 3 août est la journée mondiale de la bière.  Une boisson rafraîchissante que les Français apprécient toute l'année.  Les chiffres le montrent, en France, on boit 32 litres par an et par personne ( chiffre en hausse depuis quatre ans). Mais surtout, les bières locales ont le vent en poupe. Le nombre de brasseries a doublé en France depuis 2015. La preuve dans l'Yonne, en 2015, le département comptait deux brasseries, elles sont six désormais et la plupart sont devenues rentables.

Des micro-brasseries qui deviennent rentables

Clément Chapelier a lancé  la brasserie Monclem à Malay-le-grand il y a un an, il commence à gagner de l'argent et d'après lui, il y a de la place pour de nouvelles bières dans l'Yonne : "c'est vrai que cela se développe beaucoup ces dernières années. Après nous ne sommes toujours pas au 2.800 brasseries françaises du siècle dernier. On est 1.300 en France maintenant, dans l'Yonne, 5 ou 6. On est toujours bien en infériorité par rapport aux viticulteurs."

Le fait que la bière soit bio est un plus - Clément Chapelier de la brasserie Monclem

Et une tendance se dégage clairement, la bière bio.  C'est le créneau choisi par les brasserie de Vézelay et de Chablis.  Clément chapelier veut s'y mettre : "au niveau général, je pense que les gens veulent de plus en plus consommer de bonnes choses, notamment des produits bio. Pour la bière, on me demande souvent si elle est bio. Le fait qu'elle ne le soit, ne perturbe pas. Mais le fait qu'elle soit bio serait quand même un petit plus." Notamment pour la commercialiser dans les magasins bio qui eux aussi ont le vent en poupe. 

A Sens, la brasserie Larché veut également accroître sa gamme en bio.  Mais sa priorité cette année, c'était d'éviter les ruptures de stock explique le directeur Eric Poirier : "on a quasiment doublé notre capacité de production par rapport à l'année dernière, pas sur nos bières aromatisée malheureusement qui sont victimes de leur succès. Mais sur le reste de la gamme, on a vraiment bien assuré les stocks donc cette année on peut suivre la demande."

En deux ans, dans l'Yonne, la production de bière a doublé et devrait atteindre cette année 16.000 hectolitres. Les brasseries de l'Yonne emploient actuellement une trentaine de personnes. La dernière née des brasseries icaunaises est installée à Sermizelles et s'appelle Odile T'en Brasse.