Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : La mobilisation des forains au Mans

Mouvement des forains : un vendredi sous tension au Mans

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Maine, France Bleu

Les forains ont multiplié les actions au Mans ce vendredi pour leur quatrième journée consécutive de mobilisation, espérant faire plier la mairie pour pouvoir s'installer en centre-ville.

Regain de tension au Mans entre forains et forces de l'ordre. Gaz lacrymogène et fumée des feux de palette se mélangent place des Jacobins.
Regain de tension au Mans entre forains et forces de l'ordre. Gaz lacrymogène et fumée des feux de palette se mélangent place des Jacobins. © Radio France - Boris Hallier

Le Mans, France

Malgré le "non" ferme et définitif opposé par la mairie du Mans à leur demande d'installation en centre-ville, les forains poursuivent leur mobilisation ce vendredi. Après avoir concentré leurs actions en zone nord et en particulier sur l'autoroute A11 pendant une bonne partie de la journée, ils sont revenus en centre-ville vers 15H et ont tenté à plusieurs reprises d'accéder à la mairie, avant de repartir vers la gare en fin de journée où ils ont envahi les voies. Ils ont occupé ce matin la place du Jet d'eau, au pied de la cathédrale, d'où l'annulation du marché des Jacobins. Par ailleurs, le tramway et les bus ont été une nouvelle fois très perturbés.

Des forains envahissent les voies à la gare du Mans

20H : Les forains quittent les voies en gare du Mans. 

19H40 : Comme jeudi soir, des forains ont envahi les voies SNCF. Les trains affichent jusqu'à 50 minutes de retard au départ du Mans. 

Le trafic est interrompu en gare du Mans ce vendredi soir, des forains sont sur les voies - Radio France
Le trafic est interrompu en gare du Mans ce vendredi soir, des forains sont sur les voies © Radio France - Bertrand Hochet
En gare du Mans ce vendredi soir, les trains affichent jusqu'à 50 minutes de retard  - Aucun(e)
En gare du Mans ce vendredi soir, les trains affichent jusqu'à 50 minutes de retard - capture d'écran Gares et Connexions

19H : Des forains quittent les Jacobins à pied et remontent les voies du tramway en direction de la gare du Mans. Jeudi soir, ils avaient envahi les voies et sérieusement perturbé la circulation des trains. 

La mairie du Mans appelle au calme

18H35 : La mairie du Mans publie un communiqué qui rappelle pourquoi elle s'oppose à l'organisation de la foire aux Quinconces. "Les manifestations des forains se poursuivent et de manière violente. Le Maire et la municipalité appellent au calme et réitèrent leur proposition d’une fête foraine hors du périmètre du centre ville. Nous savons au vu des expériences de l’année dernière ce que les contraintes d’une fête foraine en centre ville représentent en termes de sécurité, d’organisation et d’espace pour sa réussite au bénéfice de tous, et notamment des enfants. Cette question n’est d’ailleurs pas propre à la ville du Mans. Le Maire et la municipalité réaffirment qu’ils respectent la profession industrielle foraine. Au Mans comme ailleurs, la volonté n’est pas de s’opposer à cette profession. Il s’agit de réunir les conditions de réussite pour une fête foraine qui doit trouver toute sa place dans notre ville".

17H35 : Forces de l'ordre et forains s'opposent en centre-ville du Mans, avec de nouveau l'usage de grenades lacrymogènes. Les forains ont allumé des feux de palettes et alertent les passants qui s'approchent : "Reculez, on ne veut pas vous voir payer les pots cassés pour nous !". Il faut éviter le secteur des Jacobins. 

Les forains croient toujours à la possibilité de s'installer en centre-ville

16H25 : Les lacrymogènes ont rapidement dispersé les manifestants, qui se sont repliés aux Quinconces. Les leaders syndicaux qui avaient annoncé ce matin qu'ils quittaient Le Mans ont en fait passé la journée en Sarthe, continuant, disent-ils, de négocier avec la préfecture. Norman Bruch, le président du syndicat des artisans de la fête, assure que des pistes de compromis sont à l'étude pour une installation de la foire en centre-ville : l'hypothèse de la place du Jet d'eau aurait été évoquée, mais abandonnée pour raisons de sécurité. Les forains espèrent pouvoir s'installer quai Louis-Blanc

Les manifestants restent très déterminés et se disent prêts à aller au contact des forces de l'ordre. "Les gendarmes sont nos amis et on s'excuse auprès d'eux", a déclaré Norman Bruch lors de son discours devant l'assemblée des forains, "mais le but du jeu c'est de rentrer dans la mairie. On va y aller à 400, on sera 200 à finir à l'hôpital ou en garde à vue, mais on va rentrer. Parce qu'il n'y a que lui [Stéphane Le Foll, NDLR] qui peut nous donner l'accord [pour installer la fête foraine], et je vous garantis qu'il va nous le donner". 

Tensions près de la mairie du Mans, une centaine de forains essaie d'y entrer

15H50 : Alors que des forains tentent de monter une barricade avec des palettes pour y mettre le feu, premiers tirs de lacrymogènes aux abords de la mairie. 

Une centaine de forains en colère au Mans ce vendredi après-midi. Leur objectif : rentrer dans la mairie malgré la présence des gendarmes mobiles - Radio France
Une centaine de forains en colère au Mans ce vendredi après-midi. Leur objectif : rentrer dans la mairie malgré la présence des gendarmes mobiles © Radio France - Boris Hallier

15H30 : Une centaine de forains essaie de se rendre à la mairie du Mans, dont l'accès est protégé par les gendarmes mobiles. 

15H : Les forains convergent de nouveau vers le centre-ville du Mans, par l'avenue Rhin et Danube. Des camions sont stationnés en haut du tunnel Wilbur Wright. La circulation peut reprendre sur l'autoroute. 

Matinée noire en zone nord et sur l'autoroute

14H : La circulation reste très difficile au nord du Mans sur l'autoroute et dans la zone commerciale. Pour les automobilistes qui empruntent l'A11 dans le sens Nantes-Paris, Vinci recommande de sortir à Le Mans-Centre (sortie n°8). Sur l'A28, dans le sens Alençon-Le Mans, sortie conseillée à Beaumont-sur-Sarthe (n°21) pour rejoindre la départementale. 

Sur sa page Facebook, la police annonce par ailleurs qu'une opération escargot est en cours sur la rocade, en direction de la zone nord.

12H30 : Les forains sont repartis avec leurs camions en file indienne en direction du centre-ville et se sont arrêtés au rond-point de Beauregard, près du parc Manceau, où ils ont allumé de nouveaux feux de pneus. Ils sont ensuite repartis en sens inverse vers l'Océane. Les forces de l'ordre restent à distance, "presque invisibles" nous dit un reporter de France Bleu Maine sur place. Les manifestants viennent de partour en France : de Bretagne, Bordeaux, Pau, ou encore Marseille. Ils disent qu'ils sont là pour un mois et "prêts à l'affrontement"

De nombreuses réactions des Manceaux

11H50 : Au quatrième jour de mobilisation des forains au Mans, les réactions sont vives sur la page Facebook de France Bleu Maine. Tandis que certains disent comprendre la colère des manifestants, d'autres condamnent les actions mais aussi le fond des revendications des exploitants de manège, estimant que la foire n'a plus sa place en centre-ville et que les aménagements réalisés au Panorama sont suffisants. Plusieurs commentaires saluent la fermeté affichée par Stéphane Le Foll, le maire du Mans. 

11H15 : Comme jeudi où ils avaient manifesté sur l'autoroute pendant une bonne heure et demie, les forains sont arrivés en zone nord et ont rejoint l'A11. Un feu de pneus a été allumé, la fumée est bien visible.

Sur l'autoroute et en zone nord, la circulation est très perturbée. Les forains ont choisi un noeud stratégique pour leur action, Vinci Autoroute recommande d'éviter le secteur et indique les sorties possibles.

Le marché des Jacobins annulé vendredi, aura-t-il lieu dimanche ?

11H : Joint par France Bleu Maine, Loïc Sabatte, représentant des commerçants non-sédentaires, explique que l'annulation des Jacobins a été décidée la veille, assez tardivement. "Le maire a pris un arrêté hier soir, il y a eu pas mal d'aller-retour parce que j'ai dû me renseigner auprès de mon syndicat national pour savoir comment ça marche pour annuler un marché, ce qui n'était jamais arrivé. Tout le monde a été prévenu hier soir mais je ne vous cache pas que j'ai eu encore quelques coups de fil ce matin de commerçants 'furax', des boulangers par exemple qui avaient cuit tout leur pain et qui ne feront pas de vente aujourd'hui". 

Loïc Sabatte indique comprendre le mouvement des forains même s'il ne cautionne pas forcément toutes leurs actions. "Je me mets à leur place, d'autant que je suis forain à la base. On leur supprime trois semaines de travail, on les chasse du centre-ville, c'est énorme pour eux. Comment je réagirais si on me disait que je n'ai plus le droit de venir aux Jacobins alors que j'y fais deux marchés par semaine ? Est-ce que je rentrerais chez moi sans rien dire ? Non, ça ne se passe pas comme ça". 

Le marché pourra-t-il se tenir dimanche ? Une nouvelle annulation serait difficile à encaisser, confirme Loïc Sabatte : "Normalement c'est à la municipalité de gérer ça, sauf qu'il n'y a plus de dialogue avec les forains. Donc on va faire comme on a fait mardi [le marché du mercredi avait bien eu lieu grâce à un arrangement entre forains et commerçants, NDLR] : on va discuter directement avec eux pour voir s'ils peuvent laisser le champ libre pour qu'on s'installe. Après, le maire du Mans peut très bien prendre un arrêté. Sauf que l'annulation du marché c'est gérable une fois, pas deux". 

Le marché des Jacobins, en centre-ville du Mans, n'a pas pu s'installer ce vendredi, en raison de la journée d'action des forains - Radio France
Le marché des Jacobins, en centre-ville du Mans, n'a pas pu s'installer ce vendredi, en raison de la journée d'action des forains © Radio France - Boris Hallier

10H30 : après avoir commencé un blocage en haut du tunnel, les forains se ravisent et partent en opération escargot vers la zone nord.

Les leaders syndicaux quittent Le Mans sans donner de consigne aux forains

10H : Norman Bruch, le président du syndicat des artisans de la fête, annonce qu'il quitte la ville pour le week-end et sera de retour lundi. Il demande aux forains qui restent au Mans de poursuivre la mobilisation. Ces derniers sont en train de se concerter pour décider des actions du jour. "On bloque la ville, ou quoi ?" entend-on dans la discussion. Certains viennent de loin et ne veulent pas "avoir fait la route pour rien".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu