Économie – Social

En Dordogne, la crise du bâtiment gagne du terrain

Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord mardi 15 septembre 2015 à 18:03

Olivier Salleron, président de la fédération départementale du bâtiment.
Olivier Salleron, président de la fédération départementale du bâtiment. - Benjamin Fontaine

D'après la fédération du bâtiment de la Dordogne, 500 salariés pourraient perdre leur emploi cette année et une quarantaine d'entreprises baisser le rideau.

Le secteur du bâtiment traverse la pire crise de son histoire. Cette année les métiers du bâtiment devraient perdre 500 salariés en Dordogne et une bonne quarantaine d'entreprises pourraient baisser le rideau d'après le président de la fédération du bâtiment du département. Le secteur représente pourtant 8.900 emplois salariés et 4.400 entreprises en Dordogne. "Nous n'avons pas vécu dans le siècle actuel ni le précédent une crise aussi forte. On ne voit jamais les gens du bâtiment dans la rue mais s'il faut se mettre à murer des passages décisifs, on sera là pour les encadrer et pas les laisser dans la rue tout seuls." prévient Olivier Salleron.

La crainte des travailleurs étrangers

Autre sujet d'inquiétude du milieu, l'arrivée des travailleurs étrangers clandestins sur des chantiers périgourdins. _"Quand un marché d'appel d'offre est attribué à -25% c'est qu'il y a un loup et des travailleurs étrangers mal logés, mal payés et nous luttons contre ce modèle social." _Trois dossiers sont d'ailleurs sur le bureau du procureur. Du coup, à un peu plus de deux mois des élections régionales, les professionnels du bâtiment adressent aux candidats une série de propositions pour les inciter à relancer la commande publique qui représente 60% de l'activité en Dordogne.