Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - A Rennes, la "boutique inversée" de la Croix-Rouge pour donner une seconde vie à ses vieux habits

-
Par , France Bleu Armorique

La Croix-Rouge a installé sa "boutique inversée" au centre commercial Alma à Rennes pour acheter à petits prix pour les plus démunis ou pour donner ses anciens vêtements. Les bénévoles exposent les habits dans une grande structure moderne jusque samedi 24 octobre.

Les bénévoles de la Croix Rouge se relaient pour accueillir les visiteurs jusque samedi 24 octobre.
Les bénévoles de la Croix Rouge se relaient pour accueillir les visiteurs jusque samedi 24 octobre. © Radio France - Maxime Glorieux

Un bonnet bien chaud pour l'hiver, un pull épais, des chaussons pour bébé... Malgré les apparences, ces vêtements, exposés dans une grande structure moderne, ne sont pas neufs. La "boutique inversée" propose de donner une seconde vie à ses vieux habits jusque samedi 24 octobre dans une allée du centre commercial Alma. 

On met en valeur ces vêtements de seconde main"

"C'est une boutique comme les autres, ce n'est pas une boutique où l'on va trouver des vieux trucs moches, lance Agnès Prenveille, bénévole et responsable de la "boutique inversée et de la "Vestiboutique" de la Croix Rouge à Rennes. C'est pour ça qu'on met vraiment en valeur ces vêtements de seconde main".

Un bonnet pour l'hiver, un pull, un beau manteau ou même des chaussons pour bébé...le choix d'articles est très varié.
Un bonnet pour l'hiver, un pull, un beau manteau ou même des chaussons pour bébé...le choix d'articles est très varié. © Radio France - Maxime Glorieux

Quelques heures après le début du dispositif, il y a plus de dons que d'achats. Les donneurs apportent des vêtements qui se sont entassés dans les placards durant le confinement. "Il y a eu beaucoup de perturbations dans les vidages des bennes à vêtements, observe la responsable. Les gens ont eu l'impression de déposer des vêtements qui sont restés dans la rue, alors ils préfèrent venir ici".

Désinfectés et confinés pendant 24h

Une dizaine de personnes font la queue devant la "boutique inversée". Jacqueline amène un sac rempli de vêtements. Lorsque les donneurs déposent leurs anciens habits, ils sont invités à en choisir un qui leur tient particulièrement à cœur. "Ils nous racontent l'histoire du vêtement et on l'expose ensuite", explique Mattis, un bénévole de 19 ans. Jacqueline doit ensuite choisir à quoi servira les bénéfices de la vente de ses vêtements. "Puisqu'on approche de l'hiver, peut-être une couverture de survie....".

Les bénévoles accrochent sur chaque vêtement exposé une étiquette avec le prénom du donneur et ce qu'il a choisi de financer avec la vente.
Les bénévoles accrochent sur chaque vêtement exposé une étiquette avec le prénom du donneur et ce qu'il a choisi de financer avec la vente. © Radio France - Maxime Glorieux

Les articles sont désinfectés et confinés pendant 24h avant d'être mis en vente. Les prix commencent à partir de 2 euros. Une robe, une fois vendue, peut financer un colis alimentaire. Un manteau, des vacances pour les plus démunis. La "boutique inversée" se trouve près de l'accueil du centre commercial Alma. Elles est ouverte jusque samedi 24 octobre, de 9h30 à 20h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess