Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

EN IMAGES - Brive : un routier sans parking, des poids lourds sur les trottoirs, des riverains gênés

mercredi 27 mars 2019 à 6:01 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

Des riverains de l'avenue de Bordeaux, à Brive, espèrent une solution la plus rapide possible alors que le gérant d'un relais routier ne dispose pas de parking pour faire garer les poids lourds. Ils stationnent alors dans les rues environnantes où la municipalité a fait installer des blocs de béton.

" Le Beauregard " est l'un des deux seuls établissements de Corrèze affiliés aux Relais Routiers
" Le Beauregard " est l'un des deux seuls établissements de Corrèze affiliés aux Relais Routiers © Radio France - Nicolas Blanzat

Brive-la-Gaillarde, France

De nombreux poids lourds sur les trottoirs et devant des maisons, et un quotidien de fait compliqué pour des riverains de l'avenue de Bordeaux, à Brive. Pour ceux qui habitent à côté de l'hôtel - restaurant " Le Beauregard ". C'est l'un des deux seuls établissements de Corrèze affiliés aux Relais Routiers, ceux qui peuvent afficher l'enseigne avec un panneau rond bleu et rouge.

Un établissement routier... mais plus de parking pour les faire se garer

Il a été repris depuis un peu plus d'un an par un couple. Problème : la propriétaire du parking où se garaient les semi-remorques n'a pas voulu reconduire le bail. Du coup, les camions se garent comme ils peuvent dans le quartier. C'est à la pause du midi où le soir qu'on mesure le mieux l'ampleur du problème. " Pour sortir du garage ", Christine, qui habite une maison à moins de 50 mètres de l'établissement, galère. " Il y a des camions, des camionnettes, des véhicules d'artisan " égraine-t-elle, se disant davantage gênée le midi plutôt que le soir.

"On a demandé à nos clients de se garer le plus correctement possible"

Stéphane Hauville, le gérant du Beauregard, est lui bien embarrassé. " Avec les riverains, on essaye de faire un maximum pour bien s'entendre. On a fait passer le message à nos clients pour leur demander de se garer le plus correctement possible dans les rues adjacentes ". Reste que des semi remorques sont arrêtés un peu partout, surtout le soir et la nuit. Parfois sur les parkings d'enseignes fermées à cette heure là, parfois à cheval sur la route et les trottoirs où la municipalité a fait installer des blocs de béton. " La municipalité me dit qu'elle ne peut rien faire. Elle ne veut pas voir un camion sur les trottoirs car ça les abîme ".

La ville de Brive a fait installer des blocs de béton sur les trottoirs - Radio France
La ville de Brive a fait installer des blocs de béton sur les trottoirs © Radio France - Nicolas Blanzat

Des blocs de béton sur les trottoirs

Alors que deux options viennent de se refermer, le gérant cherche désespérément une solution et lance un appel. " On ne demande que de trouver un terrain pas très loin du commerce, on est ouvert à toute proposition ". Car, face au problème, certains routiers ne viennent plus et Stéphane Hauville le sent bien. Il constate 20 à 30 couverts en moins par soir par rapport aux chiffres de son prédécesseur qui disposait du parking.

Le soir venu et la nuit tombée, des semi-remorques se garent où ils peuvent malgré les blocs de béton - Radio France
Le soir venu et la nuit tombée, des semi-remorques se garent où ils peuvent malgré les blocs de béton © Radio France - Nicolas Blanzat
Les poids lourds se garent parfois à cheval entre le trottoir et la chaussée - Radio France
Les poids lourds se garent parfois à cheval entre le trottoir et la chaussée © Radio France - Nicolas Blanzat