Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vienne : les sites touristiques face au défi du Covid-19

-
Par , France Bleu Poitou

Les vacances d'été ont débuté il y a un peu plus de deux semaines mais les sites touristiques de la Vienne ont du mal à faire le plein. A Dienné, le parc DéfiPlanet' enregistre un taux de remplissage de seulement 60%, bien loin des 100% du mois de juillet 2019.

Le responsable de DéfiPlanet', Jean-Michel Brunet, enregistre un taux de remplissage de 60% contre 100% l'été dernier
Le responsable de DéfiPlanet', Jean-Michel Brunet, enregistre un taux de remplissage de 60% contre 100% l'été dernier © Radio France - Marine Protais

Dimanche 19 juillet 2020, journée de grand beau temps au-dessus de la Vienne. Et pourtant, il n'y a pas foule dans les allées de DéfiPlanet'. Et "ça fait bizarre" à Jean-Michel Brunet, le responsable de ce parc de 60 hectares. Il enregistre une baisse record du taux de réservations de ses 700 hébergements insolites : chalets de farfadets, maisons en forme de poules ou encore de lapins.

Nous sommes aujourd'hui à 60% du taux de remplissage alors qu'habituellement, à cette période, c'est 100%. 

Thomas remplit chaque jour des tableaux pour pouvoir comparer le taux de remplissage par rapport à l'an dernier du parc DéfiPlanet'
Thomas remplit chaque jour des tableaux pour pouvoir comparer le taux de remplissage par rapport à l'an dernier du parc DéfiPlanet' © Radio France - Marine Protais

Avec, en plus, une différence notable cette année. "Les vacanciers réservent à la dernière minute et pour des séjours de courte durée, deux à trois nuits maximum", souligne le gérant. Et c'est exactement le choix qu'a fait Stéphanie.

Des réservations de dernière minute

Cette mère de famille est ravie d'être venue de Loire Atlantique pour passer un week-end avec son époux et ses enfants à DéfiPlanet'. Même si elle apprécie le lieu, qu'elle connaissait déjà, ce n'est pas du tout ce qu'ils avaient imaginé pour l'été. Vue la situation sanitaire actuelle, le couple a décidé de faire une croix sur leurs traditionnelles quinze jours consécutifs de vacances estivales. 

DéfiPlanet' propose 700 hébergements insolites, dont des maisons en forme de poules ou de lapins
DéfiPlanet' propose 700 hébergements insolites, dont des maisons en forme de poules ou de lapins © Radio France - Marine Protais

Au lieu de partir deux semaines au même endroit, on multipliera sûrement les petits week-ends comme ça. Cette année, on est obligés d'improviser. Là, par exemple, nous avons réservé vendredi matin pour arriver vendredi soir dans ce lieu où il y avait de la place.

Et de la place, il y en a pour leurs trois garçons, âgés de cinq à douze ans.

Davantage d'espace pour les vacanciers

"On a dormi dans un grand château !", lance fièrement le fils cadet. Son frère, âgé de six ans, quant à lui se réjouit d'avoir pu dormir dans un lit superposé. "C'est l'avantage, quand le site n'est pas plein, d'avoir le choix du logement", souligne l'aîné . Mais aussi de pouvoir profiter de la faune et de la flore du parc rien que pour eux.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"D'habitude, on ne voit que six ou sept chevaux. Mais là, on a pu en caresser au moins dix !", s'exclament les deux plus jeunes frères. Des animaux qui profitent, eux aussi, d'un peu de répit cet été. Et si vous souhaitez, vous aussi, passer quelques jours au parc DéfiPlanet', sachez que l'établissement envisage de proposer des réductions aux futurs vacanciers.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess