Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

EN IMAGES - Les Gilets Jaunes du Pays Basque bloquent l'A63 pour faire réagir l'Espagne

samedi 1 décembre 2018 à 17:26 Par Thibault Vincent et Valérie Menut, France Bleu Pays Basque et France Bleu

Les Gilets Jaunes de la côte basque ont mené une opération coup de poing ce samedi 1er décembre pour la nouvelle journée nationale de mobilisation. Ils ont bloqué les poids lourds au péage de Biriatou, à la frontière ainsi qu'au péage de Biarritz La Négresse sur l'A63 pour interpeller les Espagnols.

Les Gilets Jaunes ont bloqué les camions au péage de Biriatou à la frontière franco-espagnol toute la journée de samedi provoquant des embouteillages monstres
Les Gilets Jaunes ont bloqué les camions au péage de Biriatou à la frontière franco-espagnol toute la journée de samedi provoquant des embouteillages monstres © Radio France - Valérie Menut

Biriatou, France

Plus de 30 kilomètres d'embouteillages en Espagne dans le sens Sud/Nord. L'opération menée par 150 gilets jaunes ce samedi 1er décembre dès 9h30, visant à bloquer tous les poids lourds au péage de Biriatou sur l'A63, avait pour but de "créer un incident diplomatique" afin que l'Espagne intervienne auprès d'Emmanuel Macron.

Faire réagir les autorités espagnoles

L'action n'est pas passée inaperçue auprès des autorités espagnoles. La police du gouvernement basque (Espagne) a fini par intervenir. L'autoroute a été fermée une partie de l'après-midi. Dans la foulée, les autorités françaises ont également réagi. Jusque là absentes, les forces de l'ordre ont débarqué en nombre côté français, où le blocage a provoqué plus de 3kms de bouchons en direction du sud.

Une dizaine de fourgon de la Compagnie Républicaine de Sécurité sont arrivés sur place en milieu d'après-midi. Les CRS ont commencé à déloger les manifestants vers 16h, dans le calme, la très grande majorité des personnes sur place ayant affiché leur volonté de ne pas en découdre. La situation s'est finalement débloquée, avec la levée des barrières, vers 17h.

L'A63 fermée, le péage de la Négresse bloqué

Un autre groupe d'environ 200 gilets jaunes, qui bloquait les poids lourds au péage de Biarritz La Négresse, toujours sur l'A63, en direction de Bordeaux, depuis le 9h30 du matin, a renforcé son action après l'évacuation de Biriatou. Les manifestants ont alors bloqué tous les véhicules dans les deux sens. L'Autoroute a été fermée peu après 18h dans le deux sens de circulation, avec une sortie obligatoire à Anglet dans le sens nord/sud et à Saint-Jean-de-Luz/Bidart dans le sens sud/nord. 

Les gendarmes et les CRS sont intervenus peu après 18h30. Ils ont réussi à déloger les Gilets Jaunes et rouvrir les barrières en direction de Bayonne. Mais l'accumulation de trafic et la fermeture de l'Autoroute continuaient de provoquer des embouteillages sur plusieurs dizaines de kilomètres en début de soirée.

Le péage, dans l'autre sens de circulation, a pu être débloqué quelques minutes plus tard. L'Autoroute A 63 a finalement été rouvert dans les deux sens de circulation aux alentours de 19h. Mais les Gilets Jaunes, désireux de poursuivre leur mouvement jusqu'en fin de soirée, continuaient de jouer au chat et la souris avec les forces de l'ordre. 

Le film de la journée