Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - "Liberté, liberté !" : des milliers de manifestants à Bordeaux contre la loi de sécurité globale

-
Par , France Bleu Gironde

Quelque 12 000 personnes se sont rassemblées ce samedi à Bordeaux (Gironde), pour protester contre la loi de sécurité globale. Quelques incidents ont émaillé la fin de la manifestation.

Des milliers de manifestants dans les rues de Bordeaux contre la loi de sécurité globale, le 28 novembre 2020
Des milliers de manifestants dans les rues de Bordeaux contre la loi de sécurité globale, le 28 novembre 2020 © Radio France - Solène de Larquier

Une place de la Bourse noire de monde. Ce 28 novembre à Bordeaux, des milliers de personnes ont manifesté contre la loi de sécurité globale. Ils étaient 20 000 selon les organisateurs, 6 000 selon la préfecture. 

Des incidents ont émaillé la fin de la manifestation. Des manifestants ont notamment provoqué un départ de feu sur la voie du tram, cours d'Alsace-et-Lorraine. Des vitrines de magasins ont été brisées rue Sainte-Catherine, dont celles de la FNAC, H&M et des Galeries Lafayettes. Des CRS ont utilisé du gaz lacrymogène pour disperser les manifestants. Le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic, a réagi aux dégradations et dit apporter "son soutien aux commerçants" de la rue Sainte-Catherine. 

Dans un communiqué, le groupe Socialiste et Apparentés de Bordeaux dit "condamner sans équivoque les violences et dégradations survenues" lors de la marche. "Ces violences inacceptables brouillent le message des manifestants parmi lesquels nous figurions, et viennent alimenter l’argumentaire sécuritaire du gouvernement", affirment-ils. 

Trois interpellations ont eu lieu selon la préfecture de la Gironde.

La manifestation contre le projet de loi de sécurité globale est partie de la place de la Bourse, à Bordeaux, le 28 novembre 2020
La manifestation contre le projet de loi de sécurité globale est partie de la place de la Bourse, à Bordeaux, le 28 novembre 2020 © Radio France - Margot Turgy
Emma est venue avec une pancarte à la manifestation contre la loi de sécurité globale à Bordeaux, le 28 novembre 2020
Emma est venue avec une pancarte à la manifestation contre la loi de sécurité globale à Bordeaux, le 28 novembre 2020 © Radio France - Margot Turgy
Une pancarte lors de la manifestation
Une pancarte lors de la manifestation © Radio France - Solène de Larquier
Une pancarte lors de la manifestation
Une pancarte lors de la manifestation © Radio France - Solène de Larquier
Une des vitrines brisées lors de la manifestation, rue Sainte-Catherine, le 28 novembre 2020
Une des vitrines brisées lors de la manifestation, rue Sainte-Catherine, le 28 novembre 2020 © Radio France - .
Des heurts ont émaillé la fin de la manifestation contre la loi de sécurité globale à Bordeaux, le 28 novembre 2020
Des heurts ont émaillé la fin de la manifestation contre la loi de sécurité globale à Bordeaux, le 28 novembre 2020 © Radio France - Solène de Larquier
Des CRS sont intervenus à la fin de la manifestation
Des CRS sont intervenus à la fin de la manifestation © Radio France - Solène de Larquier
Choix de la station

À venir dansDanssecondess