Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En liquidation judiciaire, l'entreprise de BTP Tognetty fermera définitivement le 30 juin

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

La société de BTP d'Aubenas, en Ardèche, va fermer définitivement. En difficulté depuis plusieurs années, elle avait été placée en liquidation judiciaire le 14 avril dernier. Au total, 49 salariés vont être licenciés.

Un des bâtiments de la société Tognetty à Aubenas.
Un des bâtiments de la société Tognetty à Aubenas. © Radio France - Capture d'écran Google Street View.

Tognetty, c'est bel est bien fini. L'entreprise de BTP d'Aubenas, placée en liquidation judiciaire le 14 avril dernier, cessera son activité le 30 juin, mardi prochain. Les 49 salariés l'ont appris ce jeudi lors d'un comité économique et social avec l'administrateur judiciaire. Cela veut dire aussi qu'ils seront licenciés à partir du 7 juillet.

"Un soulagement" pour le représentant du personnel

"Ça peut paraître étrange, mais c'est un vrai soulagement", confie Xavier Marty Désarrois, représentant des salariés chez Tognetty et plaquiste dans l'entreprise depuis plus de 12 ans. "Le tribunal de commerce avait ordonné la poursuite de l'activité jusqu'au 14 juillet, mais il fallait que ça s'arrête. C'est très compliqué psychologiquement de venir travailler tous les jours pour la quinzaine de salariés qui avait repris. On nous demandait de bosser sur des chantiers qu'on allait jamais terminer."

Désormais, ils vont pouvoir avancer, se concentrer sur l'après, faire le point sur leurs carrières et chercher un autre emploi. "Il faut qu'on fasse le deuil", poursuit Xavier Marty Désarrois. "C'est dommage qu'une entreprise aussi emblématique disparaisse, mais nous on a besoin de souffler."

L'entreprise était en difficulté depuis plusieurs années

Selon le représentant des salariés, ce ne serait ni le confinement ni le Covid-19 qui serait à l'origine de la faillite de l'entreprise. "On le savait... depuis plusieurs années les résultats sont mauvais, mais dernièrement le carnet de commande était plein, on avait du boulot pour les 16 mois à venir." Aujourd'hui, il veut des réponses du patron de Tognetty, savoir pourquoi il a laissé la situation se dégrader sans écouter ses salariés. "On avait proposé de se mettre autour d'une table, pour analyser quel chantier n'était pas rentable, pour voir s'il y avait un problème avec les salariés ou avec le chiffrage... Lui nous disait : 'Je note', et ça a été comme ça pendant des années."

"Si j'ai déposé le bilan, vous vous doutez bien que l'entreprise n'était pas en bonne forme", confirme le dirigeant de Tognetty, tout en ajoutant que les problèmes de trésorerie de la société ne dataient pas d'hier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu