Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Mayenne, les espaces intérieurs de jeux et loisirs menacés par la crise du coronavirus

-
Par , France Bleu Mayenne

Les responsables et salariés des parcs indoor de jeux et loisirs subissent de plein fouet la crise sanitaire et économique. Tous les établissements sont fermés jusqu'au 20 janvier. Jean-Charles Henry, le patron du "Monde des Petits Loups", à Laval, va se battre pour s'en sortir.

Jean-Charles Henry, le responsable d'un des plus grands parcs de loisirs indoor en Mayenne, "Le Monde des Petits Loups"
Jean-Charles Henry, le responsable d'un des plus grands parcs de loisirs indoor en Mayenne, "Le Monde des Petits Loups" © Radio France

C'est le grand jour pour les commerces de proximité. Ils rouvrent ce matin. Un soulagement pour ces professionnels et les salariés.

En revanche, pour les 1.800 employés des escape-game, des espaces de jeux et loisirs intérieurs, 270 entreprises au total dans le pays qui accueillent 13 millions de visiteurs, c'est la douche froide. Tous ces établissements vont rester fermer jusqu'au 20 janvier au moins et sont menacés de disparaître.

Des pertes au printemps lors du premier confinement, une timide reprise cet été, de nouvelles pertes en ce moment à l'aube des fêtes de fin d'année. Jean-Charles Henry est le patron du Monde des Petits Loups, un parc de loisirs indoor pour les enfants, situé dans une zone artisanale à Laval. 

Il a perdu près de 200.000 euros de chiffre d'affaires cette année : "on a fermé au printemps, on a rouvert en juillet, on a travaillé a minima. C'était encourageant jusqu'à ce que le gouvernement reconfine, les gens revenaient en respectant à la lettre les règles sanitaires mises en place. Tout le monde est aujourd'hui au chômage partiel. J'ai quatre salariés. On a eu des aides mais nous sommes un secteur professionnel spécifique, il nous faudrait davantage de soutien pour s'en sortir, pour payer au moins les frais fixes". 

ECOUTEZ : Jean-Charles Henry, le responsable d'un des plus grands parcs de loisirs indoor en Mayenne. Et il n'a pas l'intention de baisser les bras.

Jean-Charles Henry, qui est le gérant de ce parc couvert depuis 12 ans tient à préciser qu'aucun foyer de contamination au coronavirus n'a été détecté dans un espace de jeux et de loisirs indoor. Il passe de temps en temps pour récupérer le courrier : "il fait froid, c'est vide. Je viens rarement, je ne reste pas longtemps. Je n'ai surtout pas envie de baisser le bras car je repense à tous les gosses qui viennent s'amuser. On va y arriver même si c'est très compliqué. 

ECOUTEZ : Jean-Charles Henry est le patron du Monde des Petits Loups, un parc de loisirs indoor pour les enfants, à Laval. Il a perdu près de 200.000 euros de chiffre d'affaires cette année.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess