Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

En Meurthe et Moselle, les Restos du cœur distribuent des repas même l’été

mardi 25 juillet 2017 à 4:02 Par Mohand Chibani, France Bleu Sud Lorraine

Il va falloir s'y faire, la misère n'est pas forcément moins pénible au soleil et les besoins des plus démunis sont toujours aussi constants, y compris en été. C'est la raison pour laquelle les Restos du coeur continuent les distributions de repas durant cette période estivale

les restos du coeur à Vandoeuvre distribuent jusqu'à 1600 repas durant l'été
les restos du coeur à Vandoeuvre distribuent jusqu'à 1600 repas durant l'été © Radio France - Mohand Chibani

Vandœuvre-lès-Nancy, France

A Vandoeuvre-les-Nancy se trouve l'un des centres de distribution les plus importants de Meurthe-et-Moselle. 300 bénéficiaires sont enregistrés, la distribution se fait une fois par semaine, le mardi, ce qui représente 1600 à 1700 repas.

C'est pas marrant quand une mère se fait aider par ses enfants" - Marie-Hélène, une bénéficiaire des restos

Marie-Hélène, proche de la soixantaine, fait partie des bénéficiaires. Elle perçoit 500 euros par mois au titre de l’allocation de solidarité : « Je n’y arrive pas, il n’y a pas que l’hiver que nous avons besoin de manger, l’été aussi ! Je n’ai donc pas le choix que de venir ici. J’ai une fille qui m’aide de temps en temps, mais c’est pas marrant quand une mère se fait aider par ses enfants ».

Eric Morreau, responsable du centre des restos du coeur de Vandoeuvre - Radio France
Eric Morreau, responsable du centre des restos du coeur de Vandoeuvre © Radio France - Mohand Chibani

Des mères seules avec leurs enfants, des retraités, des salariés pauvres, "le profil des bénéficiaires des restos du cœur s’est élargi au fil des années" explique Eric Morreau, le responsable du centre de Vandoeuvre. « L’été en ce moment, on tourne à plein régime, nous distribuons entre 1500 et 1600 repas par semaine, contre environ 5500 en hiver ».

Je ne touche que 70 euros par semaine" - Priscillia, une jeune mère

Les règles d’éligibilité sont en effet plus strictes durant la période estivale, seules les personnes en très grande précarité peuvent prétendre aux repas des restos. Priscillia qui vit seule avec son bébé a été retenue, à sa grande surprise : « Je pensais que les restos, c’était seulement pendant l’hiver et quand on m’a dit que j’y avais droit, j’étais vraiment contente. Sans cette aide j’aurais du mal à nourrir mon enfant. Je ne touche que 70 euros par semaine, tout en sachant qu’il faut que j’achète des couches, du lait et des petits pots, c’est très compliqué »

Je remballe ma fierté et je préfère tendre la main" - Isabelle, mère de trois adolescents

Isabelle, mère des trois adolescents, a intégré les distributions de repas dans son budget mensuel : « C'est grâce à cela que je n’ai aucun retard dans le paiement de mes factures. Et quand on a des enfants, comme moi, il faut bien leur donner à manger. Je remballe donc ma fierté et plutôt que des faire un métier pas convenable, comme la prostitution, je préfère venir tendre la main »

Les Restos du coeur de Vandoeuvre ouvrent aussi l'été - Radio France
Les Restos du coeur de Vandoeuvre ouvrent aussi l'été © Radio France - Mohand Chibani

Si les bénéficiaires ne manquent pas durant l'été, les bénévoles eux font cruellement défaut. Les restos du coeur lancent donc un appel à toutes les bonnes volontés pour venir leur prêter main forte.

Les Restos du coeur distribuent aussi des vêtements  - Radio France
Les Restos du coeur distribuent aussi des vêtements © Radio France - Mohand Chibani