Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Von Roll à Delle : départ inquiétant de deux machines

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Deux machines ont quitté l'usine de Von Roll à Delle. Les 90 salariés du site l'ont découvert ce lundi 25 février 2019, en revenant de leur week end. Un déménagement qui pose question chez certains employés, alors même qu'un plan social doit être acté au sein de leur entreprise.

Von Roll emploie actuellement 90 personnes à Delle
Von Roll emploie actuellement 90 personnes à Delle © Radio France - Wassilla Guittoune

Drôle de surprise pour les 90 salariés de Von Roll à Delle. Ce lundi matin, en arrivant au travail, ils ont découvert qu'il y avait deux machines en moins, sur les sept que comptait au total leur usine. Ces deux machines sont transférées vers un autre site de Von Roll, en Angleterre. Cet événement intervient alors même qu'un plan social est en cours au sein de cette entreprise spécialisée dans la construction de matériaux composites. Ce plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) prévoit 33 suppressions de postes. Il n'a pas encore été validé par la Direccte, la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi. 

La CGT inquiète pour l'activité des salariés dans les mois à venir

Le délégué de la CGT sur le site de Von Roll à Delle, Francis Girard, craint que certains salariés se retrouvent sans activité avant la validation et la mise en oeuvre du plan social. "Il y a des salariés qui n'ont plus de machines pour travailler (...) Ils seront devant une place vide". La direction, elle, se veut rassurante : "Tout le monde pourra continuer à travailler" affirme Dominique Jermann, PDG de Von Roll à Delle. Le dirigeant n'envisage pas de mesure de chômage partiel, ou d'inactivité pour ses salariés. Il réfute toute anticipation du plan social à venir.

On a affaire a trois personnes dans l'entreprise qui se sont concertées en catimini pour faire cette basse besogne" - Francis Girard, délégué CGT chez Von Roll à Delle 

Outre cette possible baisse de l'activité, le représentant syndical dénonce les méthodes de la direction, qui a choisit de déménager les deux machines pendant le week end, en l'absence des salariés. La direction assume : "On a choisit le week end parce que c'est difficile de démonter ces machines devant les salariés (...) Ils ont travaillé pendant des années dessus" explique Dominique Jermann.

Un transfert des machines pour des raisons commerciales

Pour expliquer le transfert des deux machines delloises vers l'Angleterre, la direction de Von Roll met en avant des raisons commerciales. Selon Dominique Jermann ce déménagement doit permettre de rattraper le retard que connaissent certaines commandes du groupe. "À Delle, en raison du PSE, n'ont n'avons pas le droit d'embaucher des intérimaires. Or, nous avons besoin de moyens humains pour rattraper notre retard" conclut le dirigeant.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess