Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social

En Sarthe, la crainte de la fermeture de plusieurs centres des impôts

jeudi 14 mars 2019 à 15:23 Par Bertrand Hochet, France Bleu Maine

Une quarantaine de salariés des finances publiques ont manifesté ce jeudi au Mans. Leur principale inquiétude : la baisse annoncée des effectifs (jusqu'à 90 suppressions de postes). Décision qui pourrait entraîner la fermeture de plusieurs trésoreries, en zone rurale, d'après les syndicats.

Quelques employés se sont rassemblés en fin de matinée, au Mans, devant le siège des finances publiques
Quelques employés se sont rassemblés en fin de matinée, au Mans, devant le siège des finances publiques © Radio France - Bertrand Hochet

Selon les quatre organisations syndicales qui appelaient à un rassemblement ce mardi place des Comtes du Maine, au Mans, "entre 75 et 90 postes" doivent prochainement être supprimés au sein du service des finances publiques de la Sarthe qui compte 680 salariés. "90 postes, cela représente quasiment tout l'effectif des agents travaillant dans les différentes trésoreries en dehors du Mans", relève Jérôme Pasquier, secrétaire du syndicat CFDT des finances publiques en Sarthe et en région Pays de la Loire. Le responsable en déduit la fermeture prochaine de plusieurs centres des impôts en zone rurale. "Il ne resterait que Le Mans, La Flèche et, éventuellement Mamers. Les trésoreries de Sablé (12.000 habitants), la Suze (5.000 habitants), La Ferté Bernard (9.000 habitants), n'existeraient plus".  

"En dix ans, presque la moitié des trésoreries ont fermé"

Son collègue du syndicat Sud estime que, "depuis 2009, près de la moitié des trésoreries du département ont fermé par exemple Beaumont-sur-Sarthe, Sillé-le-Guillaume, Vivraye et le Grand Lucé". Stéphane Rolland regrette que les Sarthois soient éventuellement privés d'un accès direct à un service public. "Il serait quand même prévu une présence mais uniquement sur rendez-vous, pendant des permanences ponctuelles", ajoute Jérôme Pasquier responsable de la CFDT des finances publies pour qui, "même à l'heure de la dématérialisation des procédures, la communication orale reste essentielle pour aider les contribuables". Le secrétaire du syndicat Sud dit constater, lui aussi, que "les Sarthois continuent à venir dans les trésoreries. Tous n'ont pas accès aux moyens de télédéclaration et de télé-paiement. Nous avons encore beaucoup de réceptions physiques dans nos locaux".