Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

En Savoie, à la place de la Poste, le premier relais postal de la région dans un café associatif

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Dans l'agglomération de Chambéry, à Barby, une Poste a fermé. Ce mardi, juste en face, ouvre un relais postal dans un café à vocation sociale et solidaire. Une première en région Auvergne Rhône Alpes.

Florence Schneider et deux amies du café
Florence Schneider et deux amies du café © Radio France - Christophe Van Veen

Barby, France

Après plus d'un an de mobilisation des défenseurs de la présence de la Poste, après une pétition qui a recueilli 2000 signatures pour sauver l'ancien bureau de la Poste, l'agence de Barby a fermé définitivement samedi midi. Au-delà de l'émotion suscitée par ce départ, nous avons voulu savoir comment la nouvelle structure allait fonctionner, à quelques mètres de là, dans un "café associatif intergénérationnel."

La genèse du nouveau relais

La maire de Barby, Catherine Chappuis, montrée du doigt par les défenseurs de l'ancien bureau, rappelle que  "la décision de créer un relais postal a été votée à l'unanimité par le conseil municipal il y a un an. La Poste ne proposait qu'un facteur-guichetier, quelques heures par semaine, un service public très dégradé. Quant on a compris que la décision de fermer Barby était irréversible de la part de la Poste, on a préféré un lieu qui conserverait la plupart des services." 

Les élus ont alors fait le tour de tous les commerçants. Seul le café a répondu à la demande. 

Créer le Relais : un acte citoyen

Sujet sensible. Florence Schneider le sait bien. Elle est l'une des deux créatrices du café "Au bonheur d'une pause" qui s'est imposé depuis deux ans comme un lieu de convivialité incontournable. Un piano, des rires d'enfants, des ateliers de bien-être, beaucoup d'échanges, et aussi thé et café. "On aurait préféré que la Poste reste. Nous sommes un café associatif et nous le restons" martèle Florence Schneider. 

La femme de conviction explique qu'il n'était "pas question de laisser partir de service. Les premiers pénalisés, ce sont les habitants, et surtout les personnes âgées. Accueillir le Relais se situe dans le prolongement de notre action de lien social. Sans nous, tous les services postaux allaient disparaître de Barby."

"Nous sommes un café associatif. Nous ne serons jamais la Poste ! " - Florence Schneider

Les responsables du lieu de vie insistent sur leur engagement dans l'économie sociale et solidaire. "Nous ne serons jamais la Poste. Nous hébergeons un Relais postal. Nous sommes et nous restons un café associatif. Nous nous sommes formés dans des agences communales postales. Mais tout ne sera sûrement pas parfait dès le début. Il faudra être indulgent. Une chose est sûre. Les gens seront accueillis ici dans la bienveillance et avec le sourire."

Les horaires d'ouverture du relais sont d'ailleurs calés sur ceux du café. 

Un engagement qui va coûter au café mais profiter à la population

A ceux qui seraient tentés de soupçonner quelque recherche de profit, il faut rappeler que le café est une association à but non lucratif. 

Pour Florence Schneider, "ça va nous coûter plus cher que l'aide mensuelle de la Poste. Nous avons dû recruter une personne (qui habite Barby) et augmenter le temps de travail de notre seule salariée, puisque nous fonctionnons avec une dizaine de bénévoles. Nous sommes transparents. La Poste verse 1.000 euros par mois. Imaginez le salaire et les charges que nous allons devoir verser. Nous en serons de notre poche. Mais c'est la population qui va en profiter."

Quels services ?

Le nouveau relais postal est installé dans une pièce à part, au fond du café. La confidentialité est garantie, même si il est vrai que l'on ira chercher ses recommandés en passant par le café. 

Tous les services de l'ancien bureau de Poste seront possibles, à l'exception du conseil financier qui bénéficiaient à 800 clients obligés désormais de se rendre à La Ravoire. Le personnel du café n'a pas accès aux comptes en banque.

Le nouveau guichet fourni par la Poste - Radio France
Le nouveau guichet fourni par la Poste © Radio France - Christophe Van Veen
  • Ouverture du mardi au vendredi :  de 8h30 à 12h et de 13h30 à 18h. 
  • Ouverture le samedi matin de 9h à 12h.
  • Ouverture pendant les vacances scolaires du mardi au vendredi de 9h à 12h et 15h à 18h.