Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

En se compactant, l'usine Peugeot Motocycles de Mandeure veut amorcer sa renaissance

Serait-ce un premier signe du redressement de l'usine Peugeot Motocycles de Mandeure ? Le groupe a investi 2 millions d'euros cet été pour regrouper ses trois lignes de production en une seule, flexible et multi silhouettes. Première pierre d'un remodelage complet de l'usine historique.

La nouvelle ligne unique de production de Peugeot Motocycle à Mandeure
La nouvelle ligne unique de production de Peugeot Motocycle à Mandeure © Radio France - Christophe Beck

Mandeure, France

Ça bouge à Peugeot Motocycles, la plus ancienne marque de deux-roues au monde détenue à 51 % par l'indien Mahindra et 49% par PSA. Après des années en pointillés, l'usine historique de Mandeure a entrepris cet été des travaux de compactage et de modernisation. 

2 millions d'euros d'investissement sur trois ans

Un investissement de 2 millions d'euros sur trois ans, dans le cadre du plan de performance 2020, centré dans un premier temps sur les lignes de production. Comme à l'usine PSA de Sochaux (mais à une autre échelle), on a opté pour le mono flux. Une seule ligne de production au lieu de trois (avec une ligne prototype). 

Une ligne unique et flexible car capable de s'adapter à la demande commerciale et d'accueillir tous les modèles à la fois : Métropolis, Pulsion et Citystar. Mandeure poursuit sa spécialisation sur les modèles premium.  

C'est la première pierre d'une vaste refonte de l'usine historique. D'autres travaux sont prévus à Noël. A terme, l'usine pourrait accueillir les services administratifs et de direction qui occupent le building qui fait face à la départementale. 

Candice Robert, directrice marketing et communication et Baptiste Thibaut, directeur des opérations devant le nouveau scooter Pulsion - Radio France
Candice Robert, directrice marketing et communication et Baptiste Thibaut, directeur des opérations devant le nouveau scooter Pulsion © Radio France - Christophe Beck

"Cette première étape du mois d'août concerne la ligne de production. La suivante concernera la ligne moteur. Et puis à terme, nous aimerions accueillir les services centraux" explique Baptiste Thibaut, le directeur des opérations chez Peugeot Motocycles.  "Nous tenions à rester à Mandeure, berceau de la plus ancienne marque de deux roues au monde". 

"On a mis en place le kitting à Mandeure" exlique Baptiste Thibaut

Quatre nouveaux modèles prévus 

Au total, le groupe a prévu d'investir 47 millions d'euros sur l'ensemble des ses sites, principalement pour le lancement de nouveaux produits. Quatre nouveaux modèles sont ainsi promis à Mandeure, dont le Pulsion, sorti ce printemps. Les autres pourraient être annoncé à Milan en novembre prochain. 

Côté production, la direction ambitionne 9.000 scooters assemblés à Mandeure en 2019, contre 6.000 en 2018. Un léger sursaut. Mais les nouvelles installations sont taillées pour une montée en puissance, en cas de demande commerciale. Une occasion d'embaucher. Car aujourd'hui, l'usine de Mandeure achève un PSE, un plan de sauvegarde de l'emploi qui prévoit 90 départs. Ce qui ramènerait l'effectif total de l'usine du Doubs à près de 300 salariés. 

Le bout de ligne de Mandeure - Radio France
Le bout de ligne de Mandeure © Radio France - Christophe Beck
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu