Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Vendée, une filière « d’hydrogène vert » est en train de voir le jour

-
Par , France Bleu Loire Océan

La première pierre d’une unité de production d’hydrogène vert a été posée ce samedi à Bouin, dans le nord-ouest de la Vendée. Elle devrait commencer à fonctionner en mai prochain. L’hydrogène sera produit avec de l’eau de mer et de l’électricité éolienne.

La future unité de production à Bouin, en Vendée
La future unité de production à Bouin, en Vendée - Crédit : Essentiel Architectes

C'est peut-être bien la solution de l'avenir : l'hydrogène comme carburant, notamment pour les voitures, camions, ou encore pour les avions. A tel point que le gouvernement vient d’annoncer un investissement de sept milliards d’euros d’ici 2030.  La région Pays de la Loire, elle, annonce 100 millions d'euros pour le développement de cette filière. 

Encore faut-il être capable de produire cet hydrogène de façon écologique. C'est le but d'une unité de production qui va bientôt voir le jour à Bouin, en Vendée. La première pierre a été posée samedi. A partir de mai, l'hydrogène sera fabriqué avec de l'eau de mer et de l'électricité éolienne, et ce sera une première en Europe.   

C'est une start-up nantaise, Lhyfe, qui est à l'origine de ce projet. L’hydrogène pour alimenter des moteurs électrique, ça existe déjà, et ça permet de régler le problème des batteries, devenues inutiles, puisque l’électricité est produite directement dans la voiture, pour alimenter le moteur, forcément électrique. Sauf qu'aujourd'hui, l'hydrogène n'est pas vraiment écologique. Pour en fabriquer, il faut dissocier la molécule d'eau, avec d'un côté l'hydrogène, de l'autre côté de l'oxygène, et pour ça, il faut de l'énergie. Elle est à 70% d’origine nucléaire, donc non renouvelable. D’où le projet de l’entreprise Lhyfe et de son fondateur-président Matthieu Guesné : « on utilise du vent, de l’eau de mer, donc des ressource renouvelables à l’infini, pour produire de l’hydrogène, un carburant propre qu’on met dans une voiture grâce à une station-service. Le réservoir est rempli en quelques minutes. Le plein coûte 70 euros, ça permet de rouler 800 kilomètres. Tout ça n’émet rien d’autre que de l’eau en sortie du pot d’échappement. » 

Monter une filière hydrogène vert en Vendée, c'est l'objectif du Sydev, le syndicat  qui gère les réseaux d'énergie dans le département. Il  a créé il y a quelques années la société d'économie mixte Vendée Energie, elle-même actionnaire de l'entreprise Lhyfe. La communauté de communes de Challans, la Région, l'Ademe, participent également à ce projet, dont le montant total est de huit millions d'euros.  Il faut aussi aider les collectivités à montrer l'exemple, et à investir  dans des véhicules à hydrogène, qui coûtent aujourd'hui plus cher que les autres. Enfin, il faudra créer des points de distribution.  La première station-service d'hydrogène vert pour voitures devrait voir le jour en juin prochain, à la Roche-sur-Yon, sans doute sur le site de l'ancienne usine Michelin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess