Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En visite dans la Vienne, le ministre Franck Riester incite les entreprises à miser sur l'international

-
Par , France Bleu Poitou

Le ministre de l'attractivité et du commerce extérieur Franck Riester est en visite dans la Vienne depuis jeudi. Il met en avant les entreprises qui misent sur les marchés internationaux pour se développer. Invité de France Bleu Poitou, il explique pourquoi le plan de relance export est nécessaire.

Franck Riester souligne que le Poitou accueille plusieurs très dynamiques à l'export, comme Sécatol pour l'outillage du BTP ou les Canapés Duvivier.
Franck Riester souligne que le Poitou accueille plusieurs très dynamiques à l'export, comme Sécatol pour l'outillage du BTP ou les Canapés Duvivier. © Radio France - Noémie Philippot

Si Franck Riester a choisi la Vienne pour vanter l'export comme levier du plan de relance, c'est "parce que c'est un territoire qui exporte avec des entreprises dynamiques, qui démontrent par leur savoir-faire, leurs investissements, les talents qui travaillent dans ces entreprises qu'elles sont compétitives à l'international" explique le ministre de l'attractivité et du commerce extérieur. 

Relancer l'économie par les exportations

Il visite notamment les locaux de B.Braun spécialisé dans le matériel médical, "c'est 80% exporté hors de France" ou encore Sécatol qui produit du matériel pour le BTP dont "50% du chiffre d'affaires est exporté dans 50 pays." Franck Riester cite encore les Canapés Duvivier, implantés à Usson-du-Poitou, ce qui montre qu'y "compris dans des zones très rurales, les entreprises sont capables d'exporter partout dans le monde." 

Franck Riester assure que le gouvernement est convaincu que "c'est aussi par les exportations que nous réussiront à relancer notre économie." Il appelle donc les entreprises à "aller chercher des marchés à l'international, il y a des belles opportunités" et ça "malgré la crise et les contraintes. Nous sommes nous Français plus agiles, plus audacieux que de nombreux autres pays. C'est dans ces moments de ruptures, de difficultés que nous avons des opportunités à saisir."

250 millions d'euros du plan de relance pour le commerce extérieur

Pour les accompagner, le gouvernement consacre 250 millions d'euros du plan de relance à l'export. Cela se concrétise notamment par des "chèques relance export, qui permettent de baisser le coût d'accompagnement de l'entreprise dans ces marchés à l'international" dont l'entreprise poitevine Canapés Duvivier a pu profiter. "Toutes les entreprises peuvent en profiter" garantit Franck Riester, tout comme de la possibilité de "réduire le coût des volontaires internationaux, ces jeunes qui pendant deux ans au service d'une entreprise, font preuve de dynamisme, d'enthousiasme pour aller développer des marchés à l'internationale." 

La crise sanitaire a cependant entaché le statut de la France comme pays le plus attractif d'Europe pour l'année 2019. "On a eu une petite baisse du nombre d'investissements étrangers en France en 2020, moins fort que la moyenne européenne et moins fortes qu'un certain nombre de nos concurrents principaux comme l'Allemagne" explique le ministre. C'est pourquoi tout un volet du plan de relance est consacré aux investisseurs étrangers pour les inciter à s'implanter en France. 

"On a besoin de ces investisseurs étrangers car ça contribue à la dynamique économique" souligne Franck Riester, "surtout que les entreprises installée en France représentent 30% de toutes les exportations, on voit le rôle essentiel que ça peut jouer." Le gouvernement mise sur la baisse des impôts de production prévue dans le plan de relance pour renforcer l'attractivité de la France à l'international.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess