Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Encore des "coupures sauvages" d'électricité ce mercredi matin dans les Pyrénées-Orientales

-
Par , France Bleu Roussillon, France Bleu

Les communes de Perpignan, Claira, Argelès et du Barcarès ont été touchées ce matin. Le directeur territorial d'Enedis dénonce "des coupures sauvages et volontaires".

Un millier de foyers ont été privés d'électricité ce mercredi matin dans les Pyrénées-Orientales
Un millier de foyers ont été privés d'électricité ce mercredi matin dans les Pyrénées-Orientales © Maxppp - Gérard Houin

Perpignan, France

Visiblement quelqu'un s'amuse avec le disjoncteur dans les Pyrénées-Orientales... Après la très grosse coupure de courant mardi matin dans le centre de Perpignan (revendiquée par la CGT au nom de la réforme des retraites), de nouvelles coupures ont été signalées ce matin dans le département, notamment dans des secteurs commerciaux.

Tout commence au sud de Perpignan dès 05h30 quand la zone Agrosud, le chemin de la Fauceille et le Méga-Castillet se sont retrouvés plongés dans le noir. Des salariés du pâtissier Olivier Bajard ou encore de l'entreprise Méricq ont dû cesser le travail durant une heure, jusqu'au retour du courant vers 06h30. C'est ensuite une partie des communes du Barcarès et d'Argelès qui ont été privées d'électricité jusqu'à 8 heures avant que le courant ne soit coupé dans la zone commerciale Cap Roussillon à Claira où une soixantaine de commerces ont été impactés. 

Est-ce de nouveau un coup de l'intersyndicale ? Pour l'instant rien ne permet de le dire avec certitude. Sur France Bleu Roussillon, le directeur territorial d'Enedis François-Xavier de Boutray dénonce "des coupures sauvages et volontaires" et affirme qu'il va déposer plainte.  Le patron local d'Enédis explique que le réseau électrique dans les Pyrénées-Orientales est "extrêmement compliqué à surveiller" : on compte dans le département 9 000 km de réseau, vingt postes de transformation haute-tension et des milliers de postes de transformation classique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu