Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

E-Valley : le permis de construire a été déposé

-
Par , France Bleu Nord

Le projet E-Valley est véritablement lancé sur l'ancienne base aérienne de Cambrai. Le permis de construire a été déposé vendredi, pour ce qui sera le plus grand centre de logistique en Europe. Trois entreprises ont déjà décidé de s'installer sur le site dont l'ouverture est prévue fin 2019.

 le projet E Valley sur l'ancienne BA 103 de Cambrai
le projet E Valley sur l'ancienne BA 103 de Cambrai - BT Immo Group

Épinoy, France

Le projet de David Taieb, PDG de BT Immo Group  lancé en 2014 a été semé d'embûches à cause de contraintes écologiques et autres freins administratifs. Mais il est maintenant bien lancé, depuis vendredi le dépôt du permis de construire.

La dépollution pyrotechnique de l'ancienne base militaire 103 de Cambrai est bientôt terminée. D'ici fin 2019 les premières entreprises devraient s'installer dans les quelques 700 000 m² d'entrepôts, ce qui fera d'E-Valley, le plus grand centre de logistique d'Europe dédié au commerce électronique. 

projet E Valley - Aucun(e)
projet E Valley - BT Immo Group

Aujourd'hui, trois entreprises dont une de prêt-à-porter pour enfants, dédiés aux produits sous licence comme Warner ou Disney, vont s'installer dans 120 000 m² de bureau.  

Mais selon David Taieb, il sera facile de remplir les autres entrepôts car le site a une position stratégique près des grands ports et des grandes agglomérations et dont le bassin de population à 300 kilomètres alentour est de 78 millions de consommateurs.

Autre atout, l'importance du site permet aux entreprises de s’agrandir rapidement, et la mutualisation des services est aussi un atout majeur pour eux explique David Taieb.

Le reportage de Rafaela Biry-Vicente

De 1.300 à 5.000 emplois 

Au début le porteur de projet tablait sur 1300 emplois aujourd'hui il revoit à la hausse ses prévisions et part sur une fourchette qui pourrait atteindre les 5000 emplois à terme.

Le recrutement sera essentiellement local avec des formations au commerce électronique sur le site avec l'aide du conseil régional. Une agence de Pôle emploi sera installée sur le site pour faciliter le recrutement

Le coût du projet est estimé à 400 millions d'euros.