Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Entre 700 et 1.000 manifestants contre la réforme des retraites à Brest

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Malgré des conditions météo catastrophiques, entre 700 et 1.000 personnes se sont rassemblées place de la Liberté à Brest pour manifester de nouveau contre la réforme des retraites.

Des artistes et intermittents du spectacle se sont une fois de plus joints au cortège
Des artistes et intermittents du spectacle se sont une fois de plus joints au cortège © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Brest, France

Entre 700 et 1.000 personnes ont défilé ce mardi midi à Brest, sous de grosses rafales de vent, contre la réforme des retraites. Premier acte timide de trois journées d'action avec un rassemblement mercredi soir devant la permanence du député LREM Jean-Charles Larsonneur et une retraite aux flambeaux, puis une nouvelle manifestation jeudi.

Mobilisation en dent de scie

"On a une mobilisation fluctuante, c'est naturel, surtout au vu des conditions météo", lance Marc Hébert de Force Ouvrière. Dans le cortège, une majorité de syndiqués ainsi que des artistes et intermittents du spectacle qui accompagnent le cortège en dansant. "C'est montrer qu'on peut lutter différemment avec un peu de joie et légèreté même si le message demeure sérieux", lance Armelle. 

La main tendue du gouvernement à la CFDT avec un retrait partiel de l'âge pivot ne convainc pas les manifestants. "Ce n'est pas un retrait puisque _si les syndicats ne trouvent pas une solution qui convienne au gouvernement, il remettra cet âge pivot_", s'agace Philippe, retraité de l'Urssaf. "Il y a de nombreuses mesures qui posent problème au-delà de l'âge pivot, on s'oppose à la retraites par points en elle-même", ajoute Mélanie, au chômage depuis six mois après deux ans à travailler comme enseignante-chercheuse.

"Demain, on continue"

Au-delà des cheminots, certains font régulièrement grève depuis début décembre, comme Henri, qui travaille au CCAS de Brest. "J'ai mis de côté pour essayer de tenir, explique-t-il. Financièrement, on va se poser des questions, mais la possibilité de gagner sera un acquis pour la suite". "A un moment, _on va se fatiguer, mais pas pour longtemps_, estime Mélanie. Il y a une colère et un terreau social prêts à se réveiller".

Entre 700 et 1.000 personnes ont défilé dans le centre de Brest - Radio France
Entre 700 et 1.000 personnes ont défilé dans le centre de Brest © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Erwan est même confiant dans le recul du gouvernement : "Macron a joué sa cartouche de l'âge pivot et n'a plus rien désormais, lance le communiste. Ça peut faire un mouvement comme le CPE en 2006, où on avait gagné après quatre mois de mobilisation". La "stratégie du pourrissement" n'effraie pas non plus Marc Hébert, ex-secrétaire départemental de Force Ouvrière : "on oublie que les mouvements sociaux sont souvent très longs. Il faut parfois des mois voire années pour un mouvement de force, mais là, on va essayer de ne compter qu'en semaines !".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu