Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Entre recrutement et restructuration, 23 postes supprimés chez Salomon à Annecy

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

L'entreprise haut-savoyarde de skis et de produits outdoor se réorganise. Elle implique la suppression de 82 postes dans le secteur du ski et du textile, mais également la création de 59 postes dans l'économie digitale. les explications du président de Salomon.

Illustration - Salomon
Illustration - Salomon © Radio France - Jérôme Val

Annecy reste bien le centre névralgique de la marque Salomon, mais l'entreprise se réorganise. Entre suppressions et recrutements, ce sont sur le papier 23 emplois qui disparaissent, sur un effectif total de 738 personnes aujourd'hui sur le siège de Salomon, l'Annecy Design center situé à Epagny Metz-Tessy. "Annoncer une restructuration de 82 postes, ça crée un choc" admet Jean-Marc Pambet, le président de Salomon, "annoncer que nous allons créer un centre de développement à Shangai pour notre textile, évidemment ça crée un choc, une émotion. Et je vais le dire sincèrement : ça crée un deuil. C'est normal, mais en même temps, derrière ça, il y a un projet".

"Je crois que l'entreprise comprend le projet, et qu'elle doit se remettre en question. On prépare avec tout ça un Salomon dynamique pour demain." - Jean-Marc Pambet, président de Salomon

En clair, sur le site annécien, des compétences vont disparaître, et d'autres vont arriver. Dans le ski et le textile, des activités vont être transférées d'Annecy en Europe de l'est et à Shangai en Chine. 82 personnes vont donc localement perdre leur emploi. Mais Salomon va dans le même temps recruter 59 collaborateurs spécialisés dans l'économie digitale, en particulier pour intensifier le e-commerce.

"Chercher du sang neuf, du sang plus jeune, et des compétences nouvelles"

Le président de Salomon parle d'"un moment de deuil qui ensuite permet une relance". Il ajoute : "nous sommes en concurrence dans un monde concurrentiel un peu féroce. Il faut être expert dans son activité. On a besoin de compétences nouvelles." Jean-Marc Pambet explique aussi que l'entreprise fera tout pour aider ceux et celles qui vont partir à rebondir sur d'autres projets. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess