Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Epinal: la commission locale de l'eau vote le principe d'un équilibrage de la nappe de Vittel en 2021

mardi 3 juillet 2018 à 17:26 Par Hervé Toutain, France Bleu Sud Lorraine

La commission locale de l'eau se prononce pour un équilibrage de la nappe de Vittel en 2021. Le déficit constaté il y a plusieurs dizaines d'années est estimé aujourd'hui à 1 million de M3. La CLE recommande des captages extérieurs, pour un coût de 7 à 17 millions d'euros selon les options retenues.

Opposants aux transferts devant le Conseil Départemental des Vosges
Opposants aux transferts devant le Conseil Départemental des Vosges © Radio France - Hervé Toutain

Épinal, France

Ils étaient de 150 à 200 opposants rassemblés ce matin devant le Conseil Départemental, pour demander un moratoire aux transferts d'eau envisagés. "l'eau n'est pas une marchandise..habitants ignorés, spoliés, méprisés..touche pas à notre eau..Nestlé tu as la clef, nous avons la serrure". Quelques slogans relevés sur les banderoles et les pancartes. 

Une inquiétude et une colère qui se sont exprimées en vain. La commission locale de l'eau a adopté le principe de ces transferts, pour équilibrer la nappe de Vittel à l'horizon 2021. Le déficit constaté il y a des dizaines d'années est aujourd'hui de 1 million de M3. La CLE recommande en conséquence d'opérer des captages extérieurs. Coût de l'opération de 7 à 17 millions d'euros selon les options finalement retenues.

Pas de surcoût pour les usagers

La question était dans tous les esprits. Les usagers devront-ils payer plus ?. Non si l'on en croit Régine Begel, présidente de la commission locale de l'eau. "Nestlé Waters participera financièrement en complément de l'Agence de l'eau et du département des Vosges au niveau des investissements et du fonctionnement. L'usager ne paiera pas son eau plus chère" assure la conseillère départementale.

Confirmation du groupe agro-alimentaire. Nestlé Waters, prend également soin de rappeler que son niveau de prélèvement dans la nappe le Vittel, actuellement de 750 000 M3 annuels restera inchangé, alors que l'Etat lui accorde une autorisation de prélèvement de 1 million de M3.

L'opposition ne désarme pas

Les 4 associations qui composent le collectif "eau 88" n'en démordent pas. "Il faut que Nestlé-Waters cesse ses prélèvements" souligne Jean-François Fleck president de Vosges nature environnement. 

Jean François Fleck, président de Vosges nature environnement s'adresse aux manifestants devant le Conseil Départemental - Radio France
Jean François Fleck, président de Vosges nature environnement s'adresse aux manifestants devant le Conseil Départemental © Radio France - Hervé Toutain

Jean-François Fleck espère beaucoup du débat public qui va s'ouvrir à la rentrée, pour di-il changer la donne.