Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

"On est dans le flou" : des restaurateurs de Dordogne attendent la réouverture de leur établissement

-
Par , France Bleu Périgord

Le gouvernement a annoncé qu'une décision sera prise fin mai concernant la réouverture des restaurants et des bars. Pendant ce temps-là, d'autres commerces pourront rouvrir et notamment le 11 mai, date du déconfinement. Des restaurateurs périgourdins manquent de visibilité pour la suite.

Les restaurateurs attendent de pouvoir rouvrir leur établissement. Une décision sera prise par le gouvernement fin mai.
Les restaurateurs attendent de pouvoir rouvrir leur établissement. Une décision sera prise par le gouvernement fin mai. © Radio France - Anne Oger

Bruno Marien, chef du restaurant O'plaisir des Sens à La Roque Gageac peut comprendre la décision du gouvernement "car on accueille du monde, c'est normal" dit-il. Cependant, il aimerait avoir davantage de visibilité : "On ne sait pas où on va, on ne nous donne pas de date. C'est le plus compliqué à gérer" explique le restaurateur.Il poursuit : "On a un loyer qui est en stand-by, on a du personnel en chômage partiel, on a un apprenti et nous n'avons pas d'aide. Il est à notre charge complète".

Son établissement a perdu entre 80% et 90% de chiffre d'affaire. Pourtant, tous les mois perdus étaient des moins importants : "Avril est un bon mois avec Pâques. Au mois de mai, il y a des ponts. On avait beaucoup de réservations. Nos réservations de juin sont annulées aussi et je ne crois pas qu'on pourra ouvrir. On avait des mariages mais est-ce que les gens vont avoir le droit ?" s'interroge Bruno Marien. 

Besoin d'informations concernant les mesures sanitaires

Cyril Haberland, chef du restaurant l'Atelier à Périgueux, préfère que toutes les précautions soient prises avant de retrouver son activité : "On veut rouvrir le plus tôt possible mais si on nous dit qu'il y a une deuxième vague et qu'il faut refermer, cela va être une catastrophe". Le problème ? C'est que le chef n'a aucune informations sur les mesures à prendre : "On est dans l'attente, dans le flou et dans le stress. On attend que le gouvernement nous donne des indications au niveau des normes sanitaires. Pour l'instant, on ne sait rien".

Je crains l'après car il y aura sans doute des distances dans le restaurant. On va travailler à 50% mais les charges seront toujours là - Cyril Haberland

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu