Économie – Social

Et le commerce à Rennes ? Ça va.

Par Eric Bouvet, France Bleu Armorique jeudi 12 octobre 2017 à 10:46

Bonne santé du commerce, notamment dans le centre ancien
Bonne santé du commerce, notamment dans le centre ancien © Maxppp - Marc Ollivier

Le commerce dans la métropole de Rennes se porte plutôt bien selon l'observatoire du commerce du Pays de Rennes. Néanmoins la situation de certains commerces en deuxième ou troisième couronne est parfois fragile.

Très peu de locaux commerciaux vides à Rennes

Le commerce est plutôt en bonne santé dans le Pays de Rennes, selon les premiers résultats de l'Observatoire "Commerce Pays de Rennes".

En centre-ville par exemple, le taux de vacances est très faible, il n'est que de 5%. Les demandes d'autorisations commerciales sont en hausse et les grandes enseignes se portent bien.

Autre tendance, les centres bourgs résistent face aux grandes surfaces et centres commerciaux. Mais la situation de certains commerces de 2ème ou 3ème couronne est fragile.

La Métropole y travaille, comme l'explique André Crocq délégué à la planification urbaine et au développement durable et aussi Président du Pays de Rennes.

Pas de nouveau grand centre commercial

Cette bonne santé s'explique en partie par le dynamisme démographique, puisque l'Ille-et-Vilaine accueille 10.000 nouveaux habitants chaque année, dont la moitié sur le Pays de Rennes.

Néanmoins aucun projet de nouveau grand centre commercial n'est envisagé pour les dix prochaines années (le dernier, celui de Rives Ouest à Pacé, date de 2015 et est freiné par des recours). Au mieux, des autorisations d'agrandissement sont accordées, s'il y a modernisation.

Situation plus fragile dans les petites communes

La situation est plus difficile pour les commerces éloignés de Rennes. Ainsi à Nouvoitou, près de 3000 habitants, la commune a encore des commerces, mais l'activité est parfois fragile.

Le reportage à Nouvoitou de Loïck Guellec

Commerces en 2ème et 3ème couronne, un "enjeu"

La présence des commerces de proximité dans les communes du Pays de Rennes est un "enjeu" pour André Crocq. Dans le cadre du SCOT, la Métropole et le Pays de Rennes travaillent à "bloquer ou limiter les agrandissements des moyennes et grandes surfaces existantes" et interviennent sur les ouvertures dominicales. En faisant en sorte aussi que "les grandes surfaces alimentaires de plus de 700 mètres-carrés soient fermées le dimanche matin", ce qui "laisse un espace d'activité aux supérettes" de bourg.