Économie – Social

Étalans : la maroquinerie SIS construit une troisième usine dans le Doubs

Par Justine Dincher, France Bleu Besançon vendredi 21 octobre 2016 à 15:23

(image d'illustration)
(image d'illustration) © Maxppp - Simon Daval

La maroquinerie SIS ouvre une troisième usine dans le Doubs. Le permis de construire a été déposé en mairie il y a deux semaines. La nouvelle unité de production se situera à Étalans. 250 personnes devraient travailler sur le site, 180 embauches sont espérées dans le département.

Bonne nouvelle pour l'emploi dans le Doubs ! L'entreprise SIS, créée en 1998, va bel et bien construire un troisième site. Elle a choisi de s'implanter à Étalans. Le projet a été initié il y a plusieurs années. Cette fois-ci, c'est sûr : le permis de construire a été déposé en mairie il y a deux semaines, comme l'a confirmé le Maire de la commune, Jean-marie Roussel. La bonne nouvelle a été annoncée cette semaine en comité d'entreprise.

180 embauches espérées

Déjà implantée à Avoudrey et Valdahon, dans le Doubs, l'entreprise, qui fabriquait essentiellement des bracelets de montre, continue de développer ses activités de maroquinerie pour les grandes marques françaises du luxe.

250 salariés devraient travailler dans cette nouvelle usine. L'entreprise devrait d'abord faire appel à 170 employés d'Avoudrey. Elle embaucherait, ensuite, sur le site, 80 personnes dans les trois ans. Entre les 80 créations de poste à Étalans et une centaine à Avoudrey pour "combler le vide". Le nombre total des embauches s'élèverait donc à 180.

"Une spirale positive" pour la commune

Le maire d'Etalans, petite commune d'environ 1.200 habitants, est forcément ravi : "on créé de l'emploi, on créé de la valeur ajoutée, c'est la meilleure façon de maintenir des vrais services à la population ! Une dynamique de l'économie, qui entraîne une dynamique de services, qui entraînent une dynamique pour nos commerces... c'est une forme de spirale positive !".

Jean-Marie Roussel explique pourquoi sa commune a été retenue pour l'implantation : "nous sommes proches des axes routiers avec la route nationale 57 et la route départementale 461, nous avons aussi la ligne SNCF, les employés vont pouvoir venir en train puisque l'usine se situera juste à côté de la gare. Et puis, pour les entreprises qui produisent du luxe. Et puis, pour le luxe, il faut une forme d'écrin paysager, le site se prêtait bien".

Les travaux débuteront en janvier 2017. Ils devraient durer entre 12 et 15 mois. Cette nouvelle unité de production devrait être inaugurée courant 2018.

Partager sur :