Économie – Social

Eté indien: les touristes jouent les prolongations

Par Hélène Battini, France Bleu RCFM mercredi 2 novembre 2016 à 11:18

Iles Sanguinaires, Ajaccio
Iles Sanguinaires, Ajaccio - (Copie d'écran)

Les touristes sont toujours là, et pour quelques semaines encore. Désormais, la saison touristique s'étale de plus en plus tard dans l'année.

L'Agence du tourisme de la Corse a relevé presque autant d'arrivées au mois de septembre qu'au mois de juin. Après un début de saison très difficile, au mois de mai il n'y a pas eu de pont, les professionnels peuvent presque se rattraper avec cette arrière-saison.

+ 7 % d'arrivées au mois de septembre et la fréquentation a suivi, tout le mois d'octobre, jusqu'à ce début novembre. Constance est propriétaire de la Crique sur la route des Sanguinaires à Ajaccio.

«C’est beaucoup, beaucoup mieux que l’année dernière ! »

Constance, propriétaire de la Crique sur la route des Sanguinaires à Ajaccio

Une saison qui s'étale

Il y a plus de touristes, alors il faut suivre le mouvement et s’adapter. D'ailleurs, plusieurs établissements ont repoussé leur fermeture de quelques semaines, pour répondre à la demande. C'est ce qu'a choisi de faire Eric Pannetier, le gérant du Texas Café sur la route des Sanguinaires. Pour lui, il y a surtout deux explications : une clientèle qui évolue, et une météo favorable.

« Les paillotes et restaurants de plage ferment en général à cette période-là, en novembre. Là on prolonge, jusqu’à fin novembre…Le beau temps est le facteur le plus important… Après je pense aussi qu’on a une clientèle qui profite de cette arrière-saison de plus en plus…que ce soit chez nous ou sur le continent on a une saison estivale qui se prolonge. On a une clientèle qui ne part plus au mois de juillet ou au mois d’août mais qui se réserve un peu pour des week-ends prolongés ou de l’arrière-saison. Pour ne pas être dans le flux touristique, en général c’est 30% moins cher qu’en pleine saison. L’avant saison n’a pas été extraordinaire, donc on profite de cette aubaine du beau temps pour essayer de rattraper le retard, de compenser un peu. »

Eric Pannetier, gérant du Texas Café sur la route des Sanguinaires

Le soleil, le beau temps, pour Céline qui tient l’Ariane Plage, aux Sanguinaires également, cela explique en partie les séjours tardifs des touristes cette année.

« On a quand même un été indien absolument fabuleux. Il est vrai que pour les vacances de la Toussaint nous avons bien travaillé avec les touristes, de tout horizon…mais là par contre pour le coup les corses fonctionnent avec le temps, il est évident que dès qu’il fait ce temps-là les corses sont dehors ! »

Céline, gérante de l’Ariane Plage sur la route des Sanguinaires à Ajaccio

Des touristes de tout horizon sont encore là donc, puisqu’il y a des locaux mais aussi des continentaux, et des étrangers, allemands, hollandais, québécois, et beaucoup de suisses. Une affluence qui devrait se maintenir notamment grâce aux croisiéristes qui font escale à Ajaccio jusqu'au 22 novembre cette année.