Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : L'Euro 2016 à Bordeaux

EURO 2016 - Voilà la fan-zone de Bordeaux !

Bordeaux, France

La fan-zone pourra accueillir 62 000 personnes sur la Place des Quinconces. La sécurité sera maximale et le réseau de transports en commun élargi. Détail des principales mesures et animations.

Image de synthèse de la Place des Quinconces à Bordeaux
Image de synthèse de la Place des Quinconces à Bordeaux - DR

"On ne va pas se laisser terroriser par les terroristes". Alain Juppé a donné le ton, lors de la conférence de presse sur la présentation du dispositif bordelais pour l'Euro 2016. Le maire de Bordeaux n'en démord pas : il vaut mieux une fan-zone ultra sécurisée plutôt que des milliers de fans laissés à eux-mêmes en plein centre-ville, "à moins d'annuler l'événement lui-même" ajoute-t-il.

62 000 personnes dans la fan-zone

Alain Juppé entouré de Frédéric Gil et Arielle Piazza, adjointe aux sports
Alain Juppé entouré de Frédéric Gil et Arielle Piazza, adjointe aux sports © Radio France - Thomas Biet

Les mesures de sécurité pour protéger la Place des Quinconces - qui retransmettra tous les matchs de la compétition - seront exceptionnelles : un double grillage tout autour, une palpation obligatoire et systématique, des portiques de sécurité avec détecteurs de métaux, des consignes pour les bagages et les valises et des caméras de vidéo-surveillance. Cet espace pourra accueillir 62 000 personnes. Il sera découpé en trois parties : la principale, où trônera l'écran géant de 160 mètres, pourra recevoir 50 000 supporters. Elle fermera à 1 heure du matin sauf le soir de la Fête de la Musique, le 21 juin, où on attend énormément de monde (match Espagne- Croatie en même temps). Objectif : éviter que 62 000 supporters finissent dans les bars bordelais. La fan-zone fermera donc à 2 heures, comme les bars, ce soir-là. Il y aura sept pôles de restauration à l'intérieur.

1 million d'euros de surcoût 

Des mesures qui entraînent un surcoût sécuritaire d'un million d'euros par rapport à l'enveloppe initiale, 50% de plus que prévu. L'Etat va prendre en charge 80% de l'enveloppe dédiée aux caméras de vidéo-surveillance. La métropole de Bordeaux espère aussi un coup de pouce de l'UEFA. L'UEFA qui aura la charge de la sécurité du Stade Matmut Atlantique pendant la compétition. Le préfet de Gironde et Bordeaux Métropole détailleront plus précisément le dispositif de sécurité lors d'une réunion le 20 mai prochain. En attendant, Bordeaux Métropole s'affaire pour trouver des centaines d'agents de sécurité - notamment des femmes pour assurer les palpations - les recrutements sont en cours et devraient se poursuivre jusqu'à la fin du mois.

85 projets d'animations retenus

Vue aérienne de la fan-zone
Vue aérienne de la fan-zone - DR

Sur le plan économique, Alain Juppé reste prudent sur les retombées attendues. Le Centre de droit et d'économie du sport de Limoges avance le chiffre de 126 millions d'euros. "On verra" répond le maire de Bordeaux et président Bordeaux Métropole. Côté animations : 85 projets ont été retenus et seront financés à hauteur de 500 000 euros. Des projets très variés : un "hors-jeu" festival, des matchs de robots contrôlés par le public, un tournoi de Street Soccer, du hip-hop, du football pour aveugles et handicapés ou encore une grande compétition de jeux vidéos. La zone "animation" de la fan-zone pourra accueillir 12 500 personnes. Elle sera ouverte de midi à 1 heure du matin.

Transports : un pass "Euro" à 3 euros

Les transports en commun joueront un rôle moteur
Les transports en commun joueront un rôle moteur - DR

Parallèlement, le système de transport va être adapté pour permettre une bonne circulation pendant toute la durée de l'événement. Frédéric Gil, le chef de projet de Bordeaux Métropole - site hôte de l'Euro 2016 annonce : "Les bus et tramways vont circuler jusqu'à 1 heure du matin pendant toute la compétition". Les rames et les bus seront plus nombreuses, en fonction de la classification des soirées : verte, bleue ou rouge (grosse affluence). Un plan de circulation prévoit un périmètre d'un kilomètre autour du stade, interdit aux voitures particulières, sauf pour les riverains et les entreprises. Ainsi, des bus articulés partiront toutes les 90 secondes les soirs de match à partir du pont Chaban-Delmas qui sera fermé à la circulation. Un pass "Euro" sera également mis en place (3 euros par jour) pour se rendre sur la fan-zone ou sur le stade.

Billetterie sociale et "Diables rouges"

En tant que site-hôte de l'Euro 2016, Bordeaux Métropole bénéficie de 2 000 places destinées à des enfants (de 8 à 16 ans) en situation de précarité. Ces places seront attribuées à des enfants malades avec l’association « Un maillot pour la vie », à des enfants placés au centre départemental de l’enfance d’Eysines et aux enfants de centres sociaux et de prévention spécialisés agréés de la Métropole. Enfin, le 8 juin prochain, l'équipe de Belgique qui sera basée à Bordeaux, s'entraînera publiquement au stade Chaban-Delmas. L’entrée sera gratuite et les conditions de sécurité optimisées pour que 30 000 personnes puissent faire le déplacement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess