Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Euro Disney enregistre des pertes record après les attentats du 13 novembre

jeudi 10 novembre 2016 à 20:07 Par Géraldine Houdayer, France Bleu Paris et France Bleu

Euro Disney, exploitant du parc Disneyland Paris, a multiplié ses pertes par près de neuf lors de son exercice 2015/2016, pénalisé par les conséquences des attentats sur le tourisme qui ont réduit sa fréquentation, annonce le groupe ce jeudi.

Disneyland Paris est plombé par la baisse de la fréquentation touristique qui a suivi les attentats en France.
Disneyland Paris est plombé par la baisse de la fréquentation touristique qui a suivi les attentats en France. © AFP - Bertrand Guay

Euro Disney, exploitant du parc Disneyland Paris, a affiché des pertes record lors de son exercice 2015/2016, pénalisé par les conséquences des attentats sur le tourisme qui ont réduit sa fréquentation et occasionné d'importantes dépréciations d'actifs, annonce le groupe ce jeudi. Sur son exercice, clos fin septembre, le groupe enregistre une perte nette, en part du groupe, de 705 millions d'euros, contre 84,2 millions d'euros lors de son précédent exercice, selon un communiqué. Avec la part des minoritaires, le montant total des pertes atteint 858 millions d'euros. Le chiffre d'affaires du groupe a chuté de 6,91%, à 1,27 milliard d'euros, avec une fréquentation en recul de 10% sur un an.

Cette année a été exceptionnellement difficile pour Disneyland Paris - Catherine Powell, présidente d'Eurodisney

Outre la dégradation de l'activité, l'alourdissement de la perte s'explique par d'importantes dépréciations d'actifs de 565 millions d'euros. "Cette année a été exceptionnellement difficile pour Disneyland Paris. Nous avons été impactés par plusieurs facteurs externes qui ont fortement affecté l'industrie du tourisme dans la région parisienne", indique la présidente du groupe Catherine Powell, citée dans le communiqué. Ce contexte défavorable a fait reculer de 10% le chiffre d'affaires des parcs à thème, à 722 millions d'euros, reflétant la baisse de fréquentation. "Cette baisse s'explique par une diminution du nombre de visiteurs en provenance de l'ensemble des marchés clés européens du groupe", précise le communiqué.

Les nouvelles mesures de sécurité plombent aussi les résultats

Seule l'activité de développement immobilier d'Euro Disney, très fluctuante selon les années, affiche une hausse de 4 millions d'euros, à 11 millions. Ce recul de l'activité du groupe s'est accompagné d'une hausse des charges d'exploitation de 4%, liée aux coûts occasionnés par la mise en place de nouvelles mesures de sécurité et aux investissements prévus pour le 25ème anniversaire l'an prochain. Le géant américain avait l'an dernier recapitalisé Euro Disney à hauteur d'un milliard d'euros.