Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Évacuation de la ZAD du Carnet : "Il faut repartir sur de nouvelles bases"

-
Par , France Bleu Loire Océan

Olivier Trétout, le président du directoire du Grand-Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire, réagit après l'évacuation ce mardi 23 mars de la ZAD du Carnet à Frossay. Le propriétaire des 400 hectares en bord de Loire affirme que le devenir de la zone est en suspens.

La ZAD du Carnet a été évacuée par les forces de l'ordre ce mardi 23 mars
La ZAD du Carnet a été évacuée par les forces de l'ordre ce mardi 23 mars © Maxppp - Franck Dubray

Suite à l'évacuation de la ZAD du Carnet, le président du directoire du Grand-Port Maritime de Nantes Saint Nazaire affirme "qu'il n'y a pas de projet d'aménagement ou de construction dans les calendriers et les perspectives". Selon Olivier Trétout, la crise sanitaire a également rebattu les cartes. "Il faut vraiment repartir sur de nouvelles bases. Les conséquences économiques de ce que nous vivons sont telles qu'il faut vraiment un reset", affirme-t-il.  Les occupants de la ZAD du Carnet protestaient contre un projet de parc éco-technologique. 

Nettoyer le site 

Le Grand-Port Maritime ne prévoit pas toutefois de laisser le terrain à l'abandon. "On pense qu'il  y a vraiment eu un saccage à certains endroits et des pollutions avec de l'essence qu'il va falloir traiter", raconte le directeur. Selon la préfecture, environ 500 mètres cubes de déchets et débris doivent être évacués par des sociétés spécialisées mandatées par le conseil départemental et le Grand-Port Maritime dans les prochains jours. Sur le long terme, le port annonce qu'il lancera un "inventaire faunistique et floristique" à partir de cet été pour mettre à jour des données effectuées entre 2008 et 2012.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess