Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Evron : la grève se poursuit à l'hôpital et à l'Ehpad

mardi 3 avril 2018 à 21:57 Par Gildas Menguy, France Bleu Mayenne

Débuté le 1er mars, le mouvement de grève continue à l'hôpital local d'Evron. C'est ce qu'on décidé les agents hospitaliers réunis en assemblée générale ce mardi après-midi.

L'hôpital local d'Evron et son Ehpad emploient 250 personnes.
L'hôpital local d'Evron et son Ehpad emploient 250 personnes. - Les Coëvrons

Évron, France

Le conflit perdure à l'hôpital local d'Evron en Mayenne. Ce mardi après-midi, une bonne vingtaine d'agents a participé à une assemblée générale pour savoir quelle suite donner à la grève débutée le 1er mars. Et les agents hospitaliers ont décidé de poursuivre ce mouvement qui concerne les conditions de travail alors que la direction de l'hôpital leur demande de faire des efforts.

400 000 euros de déficit en 2017

Des efforts car en 2017, l'hôpital d'Evron a accusé un déficit de 400 000 euros alors qu'il y avait eu un excédent de 300 000 euros en 2016. Les grévistes veulent avoir des explications par rapport à cette situation mais le syndicat de l'établissement, Force Ouvrière, n'obtient pour l'instant aucune réponse.

Une vingtaine d'agents hospitaliers a participé à l'assemblée générale organisée par Force Ouvrière. - Radio France
Une vingtaine d'agents hospitaliers a participé à l'assemblée générale organisée par Force Ouvrière. © Radio France - G.M

Depuis début mars, le mouvement est bien suivi selon Force Ouvrière : "entre 40 et 50% de grévistes chaque jour", explique le délégué syndical de l'établissement, Anthony Brunet. Mais comme la direction assigne plusieurs agents tous les jours afin d'assurer la continuité du service, les répercussions sont faibles et le mouvement s'enlise. Si la direction a assuré "qu'elle ne lâcherait rien", les grévistes restent eux aussi campés sur leurs positions. Ils demandent l'ouverture de négociations car le dialogue est pour l'instant inexistant entre la direction de l'hôpital d'Evron et les représentants syndicaux.

Après celle du 1er mars, une nouvelle manifestation est programmée. Elle aura lieu mardi 10 avril à partir de 14h30. Les grévistes ont prévu de bloquer l'une des entrées de la ville d'Evron "afin de se faire entendre et d'obtenir gain de cause".