Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Excideuil : une cinquantaine de lycéens et de collégiens en grève devant le self de la cité scolaire

mardi 2 octobre 2018 à 15:45 Par Valérie Dejean, France Bleu Périgord

Une cinquantaine de collégiens et de lycéens ont fait la grève du self ce mardi à la cité scolaire d'Excideuil. Ils voulaient dénoncer un temps d'attente particulièrement long dans la file permettant d'accéder au restaurant scolaire.

les lycéens et les collégiens d'Excideuil font la grève du self
les lycéens et les collégiens d'Excideuil font la grève du self

Excideuil, Dordogne, France

A Excideuil, les élèves ne préfèrent plus manger à la cantine, non pas parce que ce n'est pas bon mais parce que c'est trop long ! Ce mardi, ils ont boudé le self et déjeuné dans la cour pour dénoncer les lenteurs du service. C'est le temps passé dans la file d'attente qui alourdit le repas. Brice, un élève de terminale S, est à l'origine de ce mouvement de protestation. Il a fait ses comptes. La pause méridienne est de 55 minutes. Or parfois le temps d'attente dans la queue au self peut aller jusqu'à 50 minutes. Le temps du repas est alors de 10 ou 15 minutes et les élèves arrivent en retard en classe. "Certains collégiens des petites classes décident de ne pas manger du tout pour ne pas être en retard en cours", explique Brice.

La proviseure a essayé d'autres aménagements pour améliorer le flux, sans trop de résultats pour ce moment. Elle se dit consciente du problème et espère trouver, avec l'ensemble des partenaires, une solution pour que cela aille plus vite. Une réunion est programmée vendredi. Si rien ne change, les élèves sont tous prêts à remettre le couvert.