Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

EXCLU | Family Village 2 relancé par le promoteur du Parc Manceau

lundi 14 mars 2016 à 17:27 Par Ruddy Guilmin et Julie Le Duff, France Bleu Maine

Suite aux nombreux recours déposés pour la contester, l'extension du centre commercial des Hunaudières était au point mort depuis de plusieurs années. Le projet est désormais relancé, mais dans les mains d'un nouveau promoteur.

Le projet initial Family Village 2, à Ruaudin, au sud du Mans
Le projet initial Family Village 2, à Ruaudin, au sud du Mans - Altarea Cogedim

Cette fois, c’est peut-être la bonne pour l’extension de la zone commerciale de Ruaudin, au sud du Mans. Annoncé en 2011, et toujours pas sorti de terre, le projet Family Village 2 change de promoteur. Le créateur du Family Village originel, Altarea Cogedim, ne mènera pas l'opération. D'après nos informations, le groupe dirigé par le gentleman driver Jacques Nicolet a revendu le bébé à un autre aménageur commercial bien connu sur la place mancelle : le groupe Desjouis, à l’origine du Parc Manceau, en zone nord.

Le projet est dans les tuyaux depuis plus de cinq ans : en février 2011, la Commission départementale d’aménagement commercial (CDAC) de la Sarthe avait donné son feu vert à la création de ce « retail park » de 22.000 m2 adossé à un hypermarché de 5000 m2 avec galerie, prolongement du premier Family Village installé depuis 2007 aux Hunaudières. Jacques Nicolet, le porteur du projet, par ailleurs patron de l’écurie automobile sarthoise Oak Racing, promettait la création de 450 emplois.

La guerre des zones commerciales

Sauf que la machine s’est vite grippée, avec des blocages juridiques, notamment un recours engagé par un riverain de la route de Ruaudin. Auchan, qui devait y installer son deuxième hypermarché sarthois, a fini par renoncer en février 2015, privant Family Village 2 de sa locomotive. "Ces recours sont aujourd'hui tous purgés", indique-t-on de source proche du dossier. Les travaux devraient démarrer d'ici la fin de l'année pour une ouverture prévue fin 2018.

Avec l'entrée en scène du groupe Desjouis, la relance de Family Village 2 apparait comme un nouvel épisode de la « guerre » des zones commerciales au Mans, alors que plusieurs recours contre le projet Leclerc-Ikea à Béner sont toujours à l'étude.