Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

EXCLU - Le nom du ou des repreneurs des Fonderies du Poitou sera connu après le 25 mars selon Bercy

jeudi 14 mars 2019 à 6:32 Par Anne Tréguer, France Bleu Poitou et France Bleu

Info France Bleu Poitou donnée ce mercredi tard dans la soirée par le secrétariat d'Etat en charge de l'Industrie : la justice repousse à la semaine du 25 mars l'annonce du ou des repreneurs des Fonderies du Poitou. Initialement les décisions devaient tomber les 19 et 21 mars prochains.

Une semaine après avoir rendu visite aux salariés des Fonderies du Poitou, Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'Etat à l'Industrie refait le point du dossier sur Frane Bleu Poitou
Une semaine après avoir rendu visite aux salariés des Fonderies du Poitou, Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'Etat à l'Industrie refait le point du dossier sur Frane Bleu Poitou © Radio France - Jules Brelaz

Poitiers, France

Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances en charge de l'industrie a accordé ce mercredi soir une interview à France Bleu Poitou. La ministre fait état des dernières avancées sur le dossier et concernant la vidéo postée cette semaine pour vanter le savoir-faire des sites industriels Alu et Fonte de la Vienne, elle propose de prendre en charge sa traduction en anglais afin que les repreneurs matérialisent encore plus les compétences des Fonderies. Plus tard dans la soirée, son cabinet a annoncé que le rendez-vous devant les tribunaux pour connaître le nom du ou des repreneurs est reporté à la semaine du 25 mars. Initialement les décisions devaient tomber les 19 et 21 mars prochains. 

Pour la ministre : "chaque jour compte et il faut être confiant"

Agnès Pannier-Runacher rappelle que "l'Etat a mis 6 millions et demi d'euros sur la table  et a négocié avec Renault l'été dernier et sans cela, ils n'auraient pas été en mesure de rechercher des repreneurs et d'avoir des solutions possibles de sortie " et pour la ministre : "chaque jour compte".

Selon les syndicats des Fonderies, il n'y aurait plus qu'à ce jour que deux repreneurs. Le Polonais Secko se serait désisté. Agnès Pannier Runacher ne confirme pas mais pour elle " l'important est d'avoir un repreneur qui ait un projet solide et qui permette de reprendre les deux sites. C'est ce sur quoi nous travaillons et avec Renault nous sommes confiants sur le fait que nous pouvons y parvenir ". 

Agnès Pannier-Runacher répond à France Bleu Poitou

Bercy prend en compte les demandes des salariés pour faire avancer le dossier

Lors de la visite ministérielle à Ingrandes-sur-Vienne vendredi 8 mars, les salariés avaient demandé à Agnès Pannier-Runacher pourquoi les dernières motorisations diesel qui selon eux respectent les critères drastiques de la vignette Crit'air 1 n'étaient pas prises en compte.La ministre déclare avoir répondu rapidement à cette demande et précise que "Lundi de cette semaine, le ministère a décidé de lancer une étude scientifique indépendante sur les performances des dernières motorisations en condition réelle. Vous voyez les réponses sont rapides ! " 

Après la vidéo diffusée cette semaine sur le savoir-faire des Fonderies, Bercy propose de prendre en charge sa traduction en anglais 

_"_Lavidéoréalisée avec les salariés des Fonderies est une bonne idée et j'ai demandé à mes services de la traduire en anglais car nous avons des repreneurs anglais ",  propose la secrétaire d'Etat à l'Industrie. "Cette vidéo manifeste une volonté d'aller de l'avant qui me paraît très positive et cela peut rassurer le repreneur. Nous sommes à disposition pour faire ce travail pour qu'elle puisse tourner. Vous savez quand vous avez un dossier et que vous devez le vendre à votre conseil d'administration ou à des décideurs dans un groupe, et le fait de manifester que les gens du site se mobilisent ainsi et sortent une telle vidéo, c'est un signal très rassurant quand on est entrepreneur ", déclare la ministre sur France Bleu Poitou 

La ministre propose de traduire en anglais la vidéo diffusée cette semaine par les Fonderies pour optimiser les chances de reprise