Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Face à la baisse des APL, Grand Delta Habitat gèle ses loyers

lundi 9 octobre 2017 à 10:57 Par Aurélie Lagain et Jean-Michel Le Ray, France Bleu Vaucluse

Grand Delta Habitat devient le premier bailleur social en France à geler ses loyers face à la baisse de cinq euros des allocations logement.

APL (illustration)
APL (illustration) © Radio France - Aurélie Lagain

Le gouvernement avait annoncé en juillet une baisse de cinq euros des allocations logement (APL), pour tous les bénéficiaires, suscitant un tollé. La mesure est effective depuis le premier octobre. Selon le secrétaire d'État à la Cohésion des territoires Julien Denormandie, la baisse des APL devrait dégager 1,4 milliard d'économies. Le gouvernement va aussi ponctionner dans les loyers perçus par les bailleurs sociaux.

Dans le Vaucluse, le plus important bailleur est Grand Delta Habitat, avec ses 43.000 locataires, présent aussi dans le Gard, le nord des Bouches-du-Rhône, la Drôme et l’Ardèche. Il a décidé de ne pas appliquer l'augmentation légale de 0,75 % à l'ensemble de ses locataires.

"Solidarité"- Michel Gontard, Grand Delta Habitat

Le président de Grand Delta Habitat , Michel Gontard estime qu'il s'agit d'un geste de "solidarité", qui va coûter cher, un million d'euros : "Ce sont 16 salariés que nous n'embaucherions pas, 40 logements neufs que nous ne construirons pas, 1.500 logements sur lesquels l'entretien se verrait amputé."

Le bailleur rappelle qu'il est le premier à effectuer ce geste et précise que ses loyers sont gelés depuis trois ans.